Aperçu et utilisation du Remington 1858 (Pietta)

Par Robin le 4 nov 2010

J’ai revendu le Colt 1851 pour le remplacer (je n’aime pas conserver plusieurs armes de la même « catégorie ») par un Remington 1858 de chez Pietta (revolver en inox, canon 8″ et calibre .44).

Voici donc une rapide présentation de l’arme, ainsi que son démontage / remontage intégral, même si le fait qu’il soit en inox va m’en soulager pour la plupart des séances de tir.

Bonne lecture !


Sommaire :

  1. Présentation de l’arme
  2. Démontage
  3. Remontage
  4. Annexes

Présentation de l’arme

Pour la petite histoire, le Remington 1858 a été conçu et fabriqué (en septembre 1858) par Eliphalet Remington & Sons et est l’une des armes les plus utilisées durant la guerre de Sécession (1861-1865).

C’est un revolver « caps & balls » 6 coups simple action fonctionnant à la poudre noire ; ma réplique a été fabriquée dans les années 80 par Pietta, je chercherai un jour l’année exacte grâce aux poinçons…

Voici mon avis (on peut ne pas être d’accord) après 2 séances ; c’est peu, aussi se peut-il que j’édite l’article par la suite, le complète, etc.


Quelques caractéristiques :


• Tout est en inox à part le pontet de laiton ! Nettoyage rapide à l’éponge garanti, et du coup pas besoin de le nettoyer après chaque séance ;
• Ex. de nettoyage rapide après séance : canon à l’écouvillon, barillet idem, faire tremper le reste à l’eau savonneuse, séchage plus huile WD-40 le lendemain ;
• On peut changer le barillet très rapidement avec un Rem 58 et donc avoir un jeu de barillets chargés d’avance (comme des speed-loaders);
• La poignée est relativement fine, même pour une main de taille M, c’est dommage, ou alors c’est le vernis qui gêne mon grip ;
• Les cheminées sont orientées vers l’extérieur, ce qui facilite grandement la pose des amorces ;
• Les organes de visées sont « un poil » mieux que celles du Colt 51;
• Verser la PN dans un barillet en .44 est plus rapide que dans un .36 et je n’en mets pas partout ;
• À l’utilisation, le refouloir paraît plus fragile que sur le Colt ;
• Il est parfaitement adapté au holster classique et basique suivant : voir Broma par ex. ;
• Les années 80 ne sont pas les meilleures de Pietta mais mes pièces sont bien ajustées (après petit dremmelage de l’ami Jidé). :)



Pour voir l’utilisation d’une arme PN, voir mon précédent billet : ICI.

Démontage

Vous allez utiliser votre 1858, un jour ou l’autre il faudra le démonter… Voici donc un démontage complet illustré ! Par contre, je ne me suis pas occupé des cheminées, avec une clef à cheminée il suffit de les dévisser, c’pas sorcier (comme le reste d’ailleurs). Autre démontage non montré, le refouloir se démonte en virant des chevilles, je ne l’ai pas fait.

Matériel nécessaire :

  • Un tournevis plat de largeur moyenne mais peu épais
  • Eventuellement une clef à cheminée (non montré ici)
On le pose à plat, et on abaisse le refouloir. On tire sur l’axe du barillet jusq’à sa butée.
On actionne le chien pour le placer à demi-cran Et on enlève le barillet
On dévisse la vis des plaquettes de crosse pour les enlever Idem avec la vis du refouloir, pour le dégager, ainsi que l’axe du barillet
On ôte la vis du pontet pour l’enlever Sur l’avant de la poignée, on dévisse l’unique vis pour détendre le ressort qu’on peut ainsi enlever
Regardons le bloc détente d’en dessous On dévisse la grosse visse ronde pour enlever le ressort de la queue de détente
On vire la vis latérale la plus proche pour faire tomber deux pièces Et on dévisse la seconde pour pouvoir pousser au max le chien vers le bas
En bas du chien il y a une petite vis, à dévisser pour pouvoir ôter le chien et la petite pièce qui fait tourner le barillet        Et c’est fini !

Remontage

Comme pour le démontage, voici le remontage illustré, étape par étape !

On insère le chien et on le place le plus bas possible On pose la pièce de rotation du barillet sur celui-ci (par le bas)
On les visse ensemble On remonte le chien pour pouvoir visser la vis principale
On place le remington ainsi, ca va nous simplifier la vie On insère la pièce de blocage du barillet jusqu’à sa butée
On place ensuite la détente On peut jouer avec le chien à la main pour « faire prendre » la queue de détente, on peut ensuite placer la vis et la visser
On pose le ressort de la queue de détente par dessus le tout, et on visse On place le ressort du chien en position
On le fait entrer dans la fente de la carcasse puis on remet la vis On replace le pontet et sa vis
On place l’axe du barillet, puis le refouloir Et on visse !
On pose les plaquettes de crosse et leur vis Chien sur le demi-cran : on pousse le refouloir vers le bas
On insère le barillet puis on referme le refouloir. Et voilà !


N’hésitez pas à répondre avec vos avis, anecdotes, conseils, précisions, etc.

Annexes

Petit bonus : Schéma du Remington 1858

Petit bonus : Voici la liste des films où le Remington 1858 apparaît.


10 réponses

C’est le meilleur Tutoriel, Un Grand Merci Robin !!!!
Avec toi Pietta n’a plus de secrets pour nous !!!
 
 

Avec ce tuto en image,  maintenant je veux voir Jidé démonter le sien…
arf ! arf ! arf !
 

Il trouvera bien une autre excuse =]

Mais pas du tout ! Je vais m’y mettre dès que nécessaire !
Et je vais prêter mon Ruger ROA aussi à Robin pour compléter la collection de « tutos ».

___Amicalement, Doc Jidé

Désolé pour la qualité de certaines photos au fait (elles sont moches mais pas déformées, OK un cadrage prête à confusion ;) )

— certaines photos sont moches mais pas déformées

T’en fais pas, F.M.R. a acheté le même appareil photo que toi :-)

Très bien le démontage step by step, on voit clairement que le Remington est plus simple et pratique que le Colt. Avec l’inox en plus, ça remotive pour la PN.

Tu craqueras bien pour l’inox un jour ou l’autre ;)

Hop !

Oui, c’est certain !  Mais pour le côté pratique car niveau look je préfère quand c’est bronzé noir.
Pour le nettoyage, mieux vaut enlever les plaquettes en bois et mettre tout dans l’eau ou alors tremper qu’une partie de l’arme ?

Oui c’est vrais que le Remington n’es pas une arme difficile à l’entretien!!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.