La carabine semi-auto Ruger 10-22
… Enfin !

Par Jidé le 6 avr 2014




Depuis 1964, la carabine semi-auto
la plus vendue au monde !

Par Jidé…

Cela ne fait que quarante ans que j’espère m’acheter cette carabine… Les trente-cinq premières années ont été consacrées à attendre d’être décidé à acquérir des armes à détention préfectorale… les cinq autres à hésiter entre le modèle de “10-22” (il existe tout, de la pas chère pour garçonnet texan jusqu’à la target à canon lourd), à lire tout ce qui s’est écrit là-dessus, à soupeser tous les accessoires qu’on peut y ajouter (quelques milliers) ; bien sûr il fallait trouver aussi un vendeur en France, car Ruger (pourtant le plus gros fabricant étastunien !) est distribué en Europe au compte-gouttes et à l’aveuglette (un modèle à deux exemplaires chez Durand, un autre à un exemplaire chez Dupond…). Pourtant il existe un importateur, et de taille… mais, comme beaucoup d’autres, Ruger ne doit plus avoir de temps à perdre à fournir les “petits marchés” alors que les États-Unis passent tout leur temps à dévaliser les armuriers par peur d’un nouveau “ban” (loi restrictive) de la part de leur président…

C’est quand cette version toute neuve “take-down” (càd démontable) est sortie que je me suis enfin décidé : la dernière arrivée serait forcément la meilleure !

Soixante jours pour avoir l’autor* ; dix-neuf minutes après réception de la lettre recommandée de la préfecture, je fonçais chez F.M.R., et cette Ruger était mienne pour la vie.



Notez dans un premier temps que le terme “10-22” (= dix coups en .22) est désormais caduc : ce sont des chargeurs de 25 cartouches qu’embarque aujourd’hui cet engin ! (Merci la nouvelle législation française !) À côté du gros chargeur-banane vous pouvez voir le petit d’origine à 10 coups.

Le fait qu’elle soit démontable est un pluss pour moi, qui circule toujours en deux-roues, et encore mieux, Ruger fournit un sac de transport excellent, permettant d’emporter tout ce qu’il faut pour une journée de tir, lunettes, balles, chargeurs, tout


NOTE DE LA RÉDACTION


À voir ! — Quelques-unes de nos photos sont provisoirement empruntées au site web excellent www.essais-armes.fr dont nous vous déjà entretenus avec louanges. Leurs vidéos sur la Ruger Take Down sont à voir sans faute… Voir aussi le le magazine Action Armes & Tir n° 354 (novembre-décembre 2013) sur le sujet…

Voilà la carabine vue en petits bouts :



Au tir

Nue, l’arme ne dispose que d’un guidon à boule très rustique (mais très visible, point orangé) :



… et d’une hausse type “buckhorn” comme beaucoup de carabines de western, mais tout de même sophistiquée et réglable (la planchette de hausse peut même être retournée pour un cran plus carré et plus large) :



… ce qui ne me va pas du tout : la hausse à mi-longueur de l’arme gêne ma vision de vieillard, impossible de bien accommoder sur la cible.

Néanmoins je me lance à 25 mètres :



… visée d’origine , et après quelques réglages

C’est dans cet environnement optiquement hostile que j’ai cramé mes premières munitions : pu†ain, que ça part vite, des chargeurs de 25 coups, voilà encore un achat qui va coûter cher !!!

Naturellement, tout le club vient voir qui fait ce bruit de mitraillette et tous d’admirer l’engin…

Impressions du premier jour


Pas un incident de tir avec 250 cartouches (Winchester X et CCI Blazer), tirées pour la plupart à grande vitesse ; mais pour la première fois de ma vie j’ai senti vraiment chauffer un canon de .22LR ! Le graillage* des chargeurs est tout à fait léger (quoiqu’on puisse ressentir un air de famille avec les chargeurs cylindriques de la Browning T-Bolt, il n’y a pas de résistance de ressort à vaincre). Notez que ces chargeurs bananes sont des modèles de marque Ruger (récents ; 60 euros la pièce en France) et non des accessoires de tierces parties. Les lèvres sont en métal (“hot lips”).

La détente se comparerait à celle d’une bonne arme de loisir, mais pas de match ni de combat : la juste moyenne.
&
La Ruger 10-22 est d’un poids idéal pour du tir de réflexe, le tir debout sans appui (quoique les vrais spécialistes aiment pour ce faire des carabines très lourdes) et pour tout tir de loisir… De forme, elle est presque décalquée sur la US M-1 (je les posées côte à côte, mêmes cotes ; n’oublions pas que la Ruger fut dessinée dans les années 60 quand la M-1 était une vedette. Entre parenthèses la US M-1 est ma chérie, tous disciplines et calibres confondue) et je pense surtout l’utiliser comme elle : tir d’action pour ne pas dire militaire, genre T.A.R., debout, accroupi, couché… Le plus souvent sans lunette mais avec un meilleur guidon et un oeilleton… qu’il me reste à fabriquer. Le montage d’un vrai oeilleton de M-1 est incompatible avec ma capacité à percer-tarauder le dessus de culasse, préparé pour des cotes et de la visserie typiquement américaines.

Le démontage est très simple, on tire la culasse en arrière, un petit levier et hop, dans le sac ! 










La suite bientôt… Amicalement, Doc Jidé


4 réponses

Géniale cette petite carabine, et bien pratique à emporter !

Exact Spartiate d’autant que son concept issu de la fameuse Armalite AR7, tout au moins pour la possibilité de démontage est remarquable. Et en plus c’est une Ruger dont le modéle 10/22 est un incontournable du marché, félicitations pour cet achat ! Tu as entre les mains une vraie « survival rifle » avec des chargeurs dignes de respect par leur capacité très adaptée au cas… délicats, pour rester politiquement correct^^.

J’ai eu l’occasion de tirer avec cette arme, et j’en suis tombé sous le charme. Equipée d’un viseur point rouge bien réglé, j’ai fait un groupement vraiment précis. c’était une 10/22 semi-auto compact

La législation française concernant les armes à autorisation, fait que tu n’es jamais propriétaire de ton arme !

Ðoc Jidé : Quel statut légal ai-je alors ? Locataire, nu-propriétaire, « de cujus » ? Je ne suis pas bien la théorie… Si par exemple je la compare au permis de conduire ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.