La carabine Ruger American Rimfire
(répétition manuelle, catégorie C, 10 coups, .22 LR)

Par Jidé le 21 jan 2016

La première carabine en synthétique vendue avec deux crosses ! Officiel !

Comme on croirait le voir ci-dessous la seconde crosse est en bois, mais en kit, à scier, limer, poncer soi-même.

Renseignement pris, non, c’est juste une excellente idée d’emballage de la firme Beck Chasse pour renforcer le fragile emballage en carton !

La seconde crosse, c’est juste pour choisir la forme du busc, tir à la lunette ou au guidon…



Tout d’abord, mille excuses pour présenter cette carabine X mois après son achat ! J’ai accumulé les bêtises (voir la page “Martinet”), me jetant entre autres dans le “pied-jacquon”, et me battant avec le “Weaver #12” lors du montage des lunettes ; puis l’hiver a été froid au 50 mètres, et un demi-mois de vacances sous les tropiques par-dessus tout ça. Mea culpa…

Heureusement que le site ESSAI-ARMES a mieux fait son boulot (allez voir les vidéos !). Pour combler mon retard, je vous donne tout de suite mon impression finale : EXCEPTIONNELLE !

Oui, Maman, je sais ; normalement, je n’aurais pas dû céder quand j’ai vu arriver cette arme sur le catalogue de Ruger. C’est quasiment la jumelle d’une Savage Mk. II dont je suis très content, avec la même détente, et le même “créneau” de tir sportif…








Mais quand j’entends le mot Ruger, je sors ma carte bleue, c’est plus fort que moi…

Encore une fois, le prix rendu en France (459 euros contre 339 dollars, et cela quand le dollar valait encore des clopinettes) paraît non négligeable :-( mais il faut bien penser que, dans son pays d’origine, c’est une arme pour adolescent, qui accompagne son papa équipé d’une autre Ruger American, mais en gros calibre…

Mais nous autres Européens ne devons pas nous laisser aller à regarder les prix aux U.S.A., c’est trop anxiogène.

Sur cette photo tirée de Essai-Armes, on voit que l’idée est tout de suite venue de ressortir les chargeurs Ruger de la 10-22 à 25 coups, quoique je pense qu’il ne faudrait pas trop exhiber cela à cause de la réglementation des armes en catégorie C.

Mais nous autres Européens ne devons pas nous laisser aller à regarder les lois aux U.S.A., c’est trop suicidogène.

Au tir, vite ! On a laissé tomber la visée hausse-guidon, car il y a incompatibilité de mes yeux avec la position centrale de la hausse ; cela dit elle est d’excellente qualité, c’est la hausse standard actuelle. Une bonne lunette x24 Sutter fera l’affaire, je rappelle que la carabine possède d’origine un rail Dove d’environ 11 mm ; le support est provisoirement un EX-CEL-LENT modèle léger Vanguard. Par défaut nous avons choisi une munition en vrac, de la SK Magazine, très bonne en général, quoique très grasse (prévoir un chiffon).


À 50 mètres sur la grosse cible C-50 après une quinzaine de tirs de réglage et de flambage, on atteint un 99 avec une majorité de mouches, c’est bon signe (la pastille blanche a la taille d’un euro). Une semaine plus tard ça sera identique mais sur une cible 50 Match !




La Ruger et la Savage sont vraiment deux jumelles  ! La seule énorme différence, c’est que la première possède un canon lourd, pas la Ruger. Mais il est quand même flottant et Ruger a inventé une fixation avec des vés, qui atteindrait les qualités d’un mécanisme avec “bedding”.






Après un usage intensif et comparatif, c’est néanmoins la Ruger qui a le dessus…



Sa détente est bien plus souple (pourtant, elle fait 5 livres, dit la notice), sa culasse se manipule comme une plume, et la précision est un peu plus régulière. Les chargeurs Ruger sont d’une robustesse proverbiale et moins chers. Le rail Dove est un pluss. La crosse à dos d’âne pour le tir à la lunette est très efficace. La légèreté du canon fluet permet des tirs récréatifs inédits (exemple : tir debout rapide en 7+3 secondes comme avec un pistolet, mais à 50 mètres…).


À 50 mètres, cibles officielles


Cibles Gamo (c’est-à-dire environ une “Match 50 mètres” mais avec la pastille d’un diamètre d’un euro imprimée avec !!!) : à gauche , en jaune, réglage de la lunette ; puis un beau “monotrou” qui ne doit compter que des dix (?)…



À droite , on fignole avec les tourelles…

Comme on taquine le 49/50, on passe à la classe au-dessus…

50 mètres, cible 22 Hunter


Je n’ai que quatre visuels, c’est une cible de récup, aussi ai-je tiré deux fois dans l’une (quel radin !)…



Je mesure 10+1 (mouche), 10+1, 10, 10+1 et 9. Lunette Sutter 32x réglée sur 28x, réticule un point (LP), munes SK Standard. Posé avant-arrière (cric et oreilles de lapin).

Je suis totalement enthousiaste ! Ce sont des scores que ma carabine précédente (à 1200 euros) n’a pu que frôler…)

Tir sur silhouettes “hostiles”

De fabrication maison, une page A4 avec 10 visuels quasi militaires (10 + 2 de test) ; la taille des bonshommes (largeur 43 mm) les rend identiques (à 50 m) à ce qu’on en verrait à 500 mètres (bien sûr, je parle arithmétiquement, par interpolation, pas de balistique ! Avec ces calculs, un euro à 50 mètres vaut un ballon de football à 478 mètres), ce qu’on en verrait à 500 mètres, donc, c’est-à-dire rien :


Tirs de réglage sur deux visuels de test : au début, à gauche, le canon est sale (après 150 tirs), au 2e groupement (à droite visuel test 2) il a été nettoyé !

Grand vent : même le porte-cible en médium 3 mm bouge !

Résultat : neuf hostiles à terre (première série), puis huit.









CONCLUSION SIMPLE : la meilleure possible, je l’aurai adorée !!!



Amitiés, Doc Jidé




2 réponses

Très bonne arme, j’ai personnellement une 10/22 50 th  Anniversary et ce n’est que du plaisir.

Bonjour doc,
Tu es redoutable dans tes reviews. Après t’avoir lu, il y a déjà quelque temps, je n’ai pas pu faire autrement que de chercher à en avoir une mais canon court. Impossible de la trouver, sauf chez Lavaux, et à un prix au-dessus des autres qui m’a interdit de craquer. Et puis voilà que tu remets ça en remettant ton article en janvier dernier. Le coup fatal car j’ai fini par la commander chez Lavaux quasiment dans la foulée (au passage livraison très rapide et propre). Au diable le prix.
J’ai déjà tiré une centaine de cartouches en visée ouverte mais avec appui avant (dur, dur avec ma vue défaillante). Super content de cette carabine que je n’utiliserai qu’avec un point rouge multi-réticule.  Je suis impressionné par ses possibilités qui me semblent très proches de ma Sako quad HB 22 lr. Grâce à sa légèreté je vais m’essayer au tir debout sans appui.
A fait, je comprends ton petit coup de blues. Tiens bon la rampe.
Amicalement.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.