Le pistolet Lüger de Erma cal. 22 LR

Par Jidé le 1 fév 2011




Prêté par le même ami que la carabine US M-1 Erma, aujourd’hui un Lüger tout neuf (façon de parler : il a vingt ans et a été « refourbi » par un armurier spécialiste des armes allemandes, près de Nuremberg).

La première nouvelle qu’on apprend sur cette arme est la plus surprenante : 120 euros… (cent vingt euros !) Tout compris… Une simple « 4e catégorie » et des formalités douanières pas très contraignantes…

L’arme n’a pas encore re-servi, et le mécanisme est raide ; aussi les tirs avec mes 22 Geco Pistol un peu « light » sont impossibles, pas d’éjection du tout.
Le propriétaire me prête donc ses CCI Blazer, qui, elles, sont des munitions brutes épaisses. Pour vérifier que celles-ci vont bien, on se fait une petite salve en tir rapide , tout est O.K. et… tout est quasi au même endroit ! Non, j’exagère, mais quand meme… wa-ouh !




Le guidon et la hausse ne sont pas des organes de Lüger ! Je m’explique : ces armes ont le plus souvent un guidon en forme de V inversé et un cran de mire en forme de V (pareil sur les Mauser 98), ce qui selon moi est la pire chose qui soit… Sur cet Erma, guidon carré (très très fin !), cran carré : prise de visée, un plaisir.

La force à déployer pour charger en tirant brutalement la genouillère typique des Lüger n’est pas des plus agréables, mais c’est la technique qui veut ça… Heureusement, ça se fait de la main faible sans fatiguer l’index qui va tirer.

En revanche,la détente est très douce et agréable.

Comme tous les Lüger que j’ai tirés, celui-là aussi me meurtrit à l’endroit à la naissance du pouce droit : il y a là une aspérité bizarre (hélas, depuis 1904, je suis le seul à m’en plaindre).

Premier carton, position Weaver (à deux mains)à 25 mètres : 95/100 avec 6 dix dont 3 mouches (le propriétaire est présent et témoin )… Dans l’encadré jaune, un 8, c’est la Dernière Balle, la Salope, celle qu’on tire mal tellement on a envie de la tirer bien…



Voilà, fin de journée, 50 balles tirées… Les tirs sont groupés un peu bas et si c’était mon arme je limerais un demi-millimètre du guidon. À ce prix-là (moins cher que le modèle en airsoft) on peut bidouiller !

Pour une arme de loisir, une simple reproduction « low-cost », et une première prise en main, le H+L est impressionnant et correspond à 95/100 de moyenne si l’arme était réglée (de plus, les premiers coups tirés « en rafale » font partie de ces 95/100). Je ne demande qu’une chose à mon Ruger (copie d’un Lüger à l’origine), faire aussi bien.

Chapeau bas, Erma !


À bientôt… Amicalement, Doc Jidé


2 réponses

Ca à l’air top !

 

 

Ah, le softair, heureux (et riche !) celui
qui n’a jamais succombé à la soft-erreur !!!

 

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.