La carabine .22 LR TOZ-78-01 (suite)

Par Jidé le 27 juil 2011

SUITE (voir début en page 1)

La russe blonde
est bien équipée



Résumé des chapitres précédents : cette TOZ-78 a été achetée d’occasion neuve (= jamais tiré). C’était ma première 22 de tir (je dois avouer que c’est la couleur de sa crosse qui m’a attiré sensuellement, alors même que j’hésitais entre CZ, TOZ, Savage…).

N’étant pas apte à la visée ouverte avec hausse en milieu d’arme (ma vue me l’interdit), je l’ai tout de suite équipée d’un oeilleton de type militaire, puis d’un dioptre de match (mais peu utile vu que le guidon n’est pas au bon niveau).

Petit à petit le rodage s’est fait : culasse de plus en plus souple à actionner, détente vraiment agréable…

Je passe maintenant à l’approche en amateur du tir de type « bench-rest » ou « 22 Hunter » — j’insiste bien sur ce point (pour ne pas irriter les « vrais » bench-resteurs et 22-hunteristes) : c’est juste une approche « pour voir ».

Lunette Center Point avec zoom de 6x à 24x, correction de parallaxe, diamètre 50 mm. Ça aurait dû être une Leapers (mêmes caractéristiques) mais le hard-discounter où je l’ai achetée me l’a remplacée d’office par celle-là après un mois et demi d’attente ; on appelle cela « la vente à flux tendu » 

Malgré cette vente douteuse, la lunette est bonne, le réticule « mil-dot » est clair et net, l’image de la cible est impeccable et la lunette permet de voir les résultats à 50 mètres, ce qui est bien pratique par rapport à la visée dioptrique. (Toutes les lunettes de milieu de gamme ne sont pas aussi agréables !)

Elle est en revanche immense et mon étui de transport souple ne ferme plus totalement !



Comme : 1° il n’y a pas de raisons que les softaireurs soient les seuls à pouvoir s’autoriser les customisations infantiles,
2° les chargeurs de TOZ coûtent un euro et que j’en ai 20…



… je me suis donc fabriqué des chargeurs rapides trente coups style « Afghanistan » afin de faire saliver mes voisins de stand, ce qui ne rate jamais…

Nota bene : les colles françaises font mauvais ménage avec les plastiques soviétiques : longs essais avant satisfaction, grâce à de la colle contact néoprène… On comprend pourquoi les « moudjahidines » préfèrent assembler leurs chargeurs avec du scotch marron de déménageurs…




Plus sérieux : bipied Harris de haut de gamme (occasion). Faites-vous bien expliquer le mode de fixation sur l’anneau de grenadière. Je n’aurais jamais pu comprendre le « truc » sans une démo préalable…



Voilà. Avec ça, je m’amuse beaucoup — et surtout je comprends maintenant que le tir « arme longue + lunette + posé + assis + petit calibre » n’est pas une simple promenade de santé qui se concluerait automatiquement par des 10/10… comme le pensent les pistoliers…



Suite et fin [juillet 2012 : ma blonde est vendue] bientôt… Amicalement, Doc Jidé


3 réponses

C’est vrai que la lunette est grosse, mais il y a un pare soleil non, ça donne quoi si tu l’enlève?

Ðoc Jidé : elle est moins longue mais aussi haute et encombrante vis-à-vis de l’étui de transport

As-tu une photo avec le chargeur de .223 ?
Si possible la même photo que la première mais avec le gros chargeur

Ðoc Jidé : dès que possible !

La Toz 78 a fait ses preuves depuis longtemps avec un rapport qualité prix ahurissant !
Dommage qu’elle soit si difficile à trouver dans un état comme celui ci !
Le montage avec le chargeur de .223 est étonnant, il fallait y penser !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.