Le pistolet Drulov 75, 22 LR monocoup

Par Jidé le 23 jan 2011

S  o  m  m  a  i  r  e
1. Le Drulov 75
2. Juste pour énerver
3. Le Contender
 




Le Merkuria Drulov 75 fut en son temps le pistolet d’initiation par excellence. C’est une arme à verrou et canon fixe conçue d’origine comme un pistolet d’entraînement au tir de haute précision.
Fabriqué dans l’ancienne Tchécoslovaquie depuis de longues années ce modèle a permis la formation de nombreux champions internationaux au « pistolet libre », discipline qui se tire à 50 mètres avec des armes à un coup.



Il est pourvu d’organes de visée micrométriques dans les deux axes :



Contrairement à la culasse des modèles antérieurs, celle du 75 est manoeuvrée en tournant le bouchon de culasse .

Ln mécanisme de détente amélioré par rapport au modèle 70. Ainsi il est équipé d’un départ à double détente réglable par vis à quelques dizaines de grammes, comme un vrai pistolet libre. Un tel départ est excellent pour l’entraînement au 50 mètres mais trop doux selon moi pour un tireur débutant qui devra pouvoir tirer plus tard avec n’importe quelle arme.



Ce pistolet est bien fabriqué, particulièrement robuste et d’une grande simplicité d’emploi. Son équilibre est excellent. Pour terminer, la facilité d’entretien est grande mais l’extraction et la percussion sont parfois à surveiller…
Le pistolet libre à 50 mètres est la plus difficile de toutes les épreuves de tir olympique. Bien que ce soit une discipline qui apporte beaucoup de frustration quand on veut la maîtriser, il n’en est pas une seule autre qui apporte autant de satisfaction quand tout va bien. Quoi de mieux que de tenir 10 impacts dans la surface du 9 ? Vous direz : « Et pourquoi pas dans la surface du 10 ? » Si cette question vous effleure l’esprit, c’est que, ou bien vous êtes un optimiste béat, ou vous n’avez jamais tiré vraiment au pistolet libre…



Les règles du tir au pistolet libre sont assez simples. Cette arme doit tirer des cartouches de 22 long rifle et posséder des éléments ouverts de visée. La poignée ne doit pas dépasser la cassure du poignet. Il n’y a pas de limite concernant la longueur du canon, la longueur de la ligne de mire ou la force de résistance de la détente. C’est l’index de la main qui tient le pistolet qui doit appuyer sur la détente. L’arme peut contenir un chargeur, mais le chargement doit s’effectuer au coup par coup. Les matchs durent deux heures pour un total de 60 coups. Le tireur peut effectuer autant de tirs d’essais qu’il le souhaite, mais avant la première balle de concours. La cible est la même que celle qui est utilisée (C50) pour le 25 mètres pistolet standard ou pistolet de sport série précision. Comme dans toutes les épreuves de tir aux armes de poing de la Fédération internationale de tir sportif, le pistolet libre se pratique debout, l’arme tenue à bras franc.



Dans un autre registre, votre serviteur dirait ou se risquerait à dire que dans une situation extrême de survie et quitte à prendre un .22 à un coup en plus de tout un attirail (AR-15 et Glock !), je proposerai un Drulov 75 ou 90 avec un petit bipied… En silhouette métallique, ça tape précis à 100 mètres… et c’est d’une simplicité mécanique nickel avec une fiabilité totale ou presque.

À bientôt… Amicalement, AuShakerPasàLaCuillère

N.D.L.R. — On voit ci-dessous l’étiquette à 980 francs de la boîte originale… Les occasions (qui ne sont pas rares) se négocient à 100 euros environ pour les versions simples. On peut supposer que cette arme existe encore à des milliers d’exemplaires chez des particuliers qui ne l’ont pas « déclarée » lorsqu’elle passa en « 4e catégorie » vers 1993, alors que les compétiteurs sérieux ont évidemment déclaré leurs armes sérieuses (TOZ-35, Hammerli…). De ces armes monocoup 22 de loisirs qui pullulaient et ont été cachées, on dit qu’elles « ont les yeux bleus » ! Au même nombre figurent des Kalash en 22 LR à chargeurs 30 coups, des M-16 idem, des Thompson…)





N.D.L.R. — Pour parachever l’article, quelques photos D.R. recueillies sur Internet :











8 réponses

Le système de détente est pas mal, mais sa doit être bizarre de devoir appuyer sur un bouton
 

Ðoc Jidé : On s’y fait :-)

 

Oui Sassan mais on s’y fait très bien et très rapidement avec un départ d’une netteté et d’une légèreté incroyable dans ce créneau de prix à l’époque!  Amicalement,
AuShakerPasàlacuillère

Merci pour cet article, ton Drulov à l’air très sympa !

Merci Robin j’apprécie ta remarque. Si tu savais le nombre de munitions avalées par cet exemplaire et toujours avec une fiabilité sans faille! Impressionnant.
Amicalement
Dominique

N’oublions pas le rédacteur en chef tout de même le plus grand travail lui incombe!
Merci Jidé pour le Drulov revisité.

drole de systeme,arme originale et surement tres préçise!!!

Premier essai à 50 m récemment avec un Drulov 70
Surpris ! 458/600!!! après quelques réglages délicats…
Il y avait quelques 3 ou 4 mais faire des 10 à 50 m, c’est jouissif !!!
La prochaine fois, j’accroche une noix sur la cible et je tire jusqu’à ce qu’elle explose !! 
D’autres idées ?

Ðoc Jidé : « D’autres idées ? »
Trouver un artisan qui fabrique une crosse décente pour cette arme :-)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.