Les carabines Ruger :
des systèmes d’armes !

Par Jidé le 4 sept 2016


Les Ruger 10/22 et American Rimfire,
devenues des “systèmes d’armes”
par Doc Jidé
Copyright photos : RifleMags.co.uk (thanks to Dom for answering in French), www.archangelmanufacturing.com, www.ruger.com, www.brownells.fr, www.brownells.com, www.jidenet.com & D.R./web





On sait que la vieille, très vieille, Ruger semi-auto “10-22” a suscité un courant de “add-ons” (accessoires) incroyable, depuis soixante ans : crosses, visées, canons, transformations en fusils d’assaut , en US M-1 plus vraie que nature, en pistolet silhouettes, en Thompson “Al Capone”…



Ici une crosse de G-36 allemand [N.D.L.R. — Outil prévu — puis abandonné — dans l'arsenal de la défense française] fabriquée par le spécialiste Archangel (en cours de montage sur ma 10-22 Take-Down, mais ça sera assez long, car customisation obligée… due justement au fait qu’elle est take-down, c’est-à-dire démontable) :

Les divers systèmes de visée mécaniques seront présentés ici plus tard (j’en ai testé trois, dont celui de l’US M-1 ; excellent, de quoi transformer sa carabine en arme de chasse, de foire ou de guerre).


Je voudrais pour l’instant présenter quelques-uns des multiples chargeurs disponibles soit chez Ruger, soit chez les fournisseurs indépendants. Notez que ces accessoires “10-22” sont compatibles avec les carabines Rimfire à répétition manuelle et Take-Down, mais (pour certains) en marge de la loi stricto sensu.


Tous les chargeurs pour Ruger 10/22
et American Rimfire

À tout seigneur tout honneur : voici le célèbre, indestructible, inenrayable chargeur escargot traditionnel (de dix coups) made in Ruger.


Il existe une version transparente pour piger le principe






Ce vénérable engin a fait l’objet d’une adaptation : une pièce permet de fixer trois de ces chargeurs comme les trois feuilles d’un trèfle , permettant de tirer (légalement) 30 coups en trois temps. Un étui de cuir ou de Cordura complète cet ensemble…



Le même système escargot mais prolongé vers le bas ? C’est fait, par Ruger aussi (chargeur SX-25 ) pour alimenter 25 cartouches. Réservé officiellement à la catégorie B.


Vous aimez le “look dj¡had” [N.D.L.R. importante à destination de la D.G.S.¡. — Institution que notre magazine n'a été, n'est et ne sera en aucun cas supporteur.] des deux chargeurs collés l’un sur l’autre, tête-bêche, comme pour une Kalash, avec du Scotch marron de déménageur ?


Ruger propose un ensemble identique tout fait (mais sans le Scotch que vous devrez vous procurer à part :¬), permettant, par retournement de l’ensemble, de tirer deux fois 25 coups (légal donc en catégorie B)…


L’extrémité non utilisée du chargeur est intelligemment protégée par un embout caoutchouc.





Si vous avez acquis un des modèles Archangel destiné à imiter une arme en 7,62 mm (.308), vous pouvez avoir reçu un chargeur de longueur adéquate à cette cartouche.

C’est un “fake”, c’est-à-dire un chargeur 25 coups normal, enveloppé d’une enveloppe très longue et large — mais ça marche : la stupéfaction (et la jalousie) sont assurées sur les pas de tir !






Mais attention : une erreur de moulage rend certaines de ces pièces incompatibles (du moins avec une Take-Down) ; vous devrez vous livrer à un bricolage (pas très dur mais ch¡ant) en creusant un emplacement destiné au levier qui extrait le chargeur.
Notre tour de table ne serait pas complet sans un regard vers l’illégal qui ne marche pas… Ce drum, camembert, de 100 cartouches ne marche pas mieux (selon les utilisateurs qui le notent 1,5 sur 5) que les autres camemberts pour les autres armes…


… Et en France, c’est le trou assuré. Pas le trou dans la cible, le violon si vous préférez…





Passons au sérieux :
l’indispensable !

Il faut savoir que nos Ruger équipées tactiquement de chargeurs de 25 cartouches sont inutilisables dans deux cas, et deux cas cruciaux pour le tir “sérieux” :


Avec un appui avant et arrière (genre 22 Hunter) à cause de la hauteur du chargeur 25 coups qui contraint à placer le pied avant en full hauteur et à poser le pied arrière sur un tas de livres de poche…


Couché, en position fédérale “60 BC”, pour la même raison de hauteur excessive de chargeur (c’est le cas pour tout le monde, sauf la Sten ! Dont la SIG-522, voir ci-dessous).


Donc, la moyenne mesure “ni 10 ni 25” remporte le prix au tir : un chargeur de 15 cartouches ! De quoi faire baver d’aise le maniaque du semi-auto (trois fois pluss que le voisin, d’un coup, wouah), de quoi faire se pâmer d’aise le maniaque du tir I.S.S.F., bien écrasé par-terre comme il aime — Existe dorénavant chez Ruger ! Avantage supplémentaire, dans les Rimfire et 10-22, cela sert de poignée, solide, de taille idéale et au bon endroit… Voilà la bête.



Le même appareil est apparu aussi pour la superbe SIG-522 qui se retrouvait également intirable avec grand chargeur, sauf en tir debout ou posé sur sac à dos (le 25 en bas, le 15 en haut) :





Cerise sur le gâteau


Une sélection des nouveaux (et anciens) produits de chez Archangel : des crosses pour Ruger 10-22 ! (Cette liste n’est pas à jour et elle ne pourra jamais l’être !)



Une autre crosse pour l’instant d’origine inconnue




Une nouvelle crosse “tactique” (que je déteste ce mot !)… Très très facile à installer, elle présente quelques avantages… “tactiques” : réglable en longueur (normal), réserve de deux chargeurs Ruger dans la crosse (ouais !), choix d’une longuesse avec ou sans rail Picatinny, montage d’un support de grenadière à l’avant (un bipied de qualité tient bien mieux sur une grenadière que sur un empilage Picatinny mâle + Picatinny femelle en plastique, comme comme sur cette photo ),et dans la foulée une poignée pistolet incorporant un faux chargeur qui sert de monopode de réglage !

Qualité à première vue chinoise (il faut limer les carottes de moulage !) mais bonnes idées ; à voir sur le terrain, review dans une dizaine de jours.


Amicalement, Doc Jidé


1 réponse

Avant le « look djihad », dans les années 69/70 en ex-Indochine, on voyait souvent des AK-47 avec 3 chargeurs scotchés tête-bêche. De quoi tirer 90 cartouches sur n’importe quoi comme c’était un peu l’habitude : les cocotiers, les poteaux électriques, les pauvres singes et parfois… les présumés ennemis, mais de très loin !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.