Les montages et les optiques : un tour d’horizon (3)

Par Jidé le 12 mar 2012

S  o  m  m  a  i  r  e
I. LES RAILS ET LES MONTAGES
Les rails
Les montages (anneaux)
Un exemple pratique
Exceptions et particularités
Les montages pour pistolets automatiques
• Passer d’une norme à l’autre
Un défaut courant des rails 11 mm

II. DIFFÉRENTES VISÉES
Visée ouverte, fermée, optique : qu’est-ce ?

III. POINTS ROUGES, LASERS
Les points rouges
• Les lasers
IV. LUNETTES DE VISÉE
Lunettes de bas de gamme
Lunettes pour pistolets et revolvers
Hors-texte : les carabines “scout”
• Lunettes à grossissement moyen
• Lunettes à fort grossissement
• Lunettes standard

V. DIOPTRES


• Commentaires des lecteurs

IV. LUNETTES DE VISÉE


N.-B. — “Lunettes de visée”, montées sur les armes, pour les différencier des lunettes de stand, télescopes posés à côté de l’arme pour vérifier les impacts en cible à longue distance. Attention à ne pas confondre les deux lors d’une recherche sur Google ou Naturabuy ! En anglais, rifle scopes et spotting scopes.


Les lunettes de bas de gamme


Ce sont la plupart du temps des lunettes “données” avec les carabines de petit prix, ou vendues pour un maximum de 25 euros ; elles se caractérisent le plus souvent par un diamètre de corps “non normalisé” (19 mm) avec des anneaux de montages non démontables et limités aux petits rails Dove.
Nous en avons apportés cinq modèles au stand afin de les tester pour Jidenet : une chinoise sans marque de caractéristiques 4×15 — une autre, sans marque, 4×20 — une lunette signée Crosman, 4×15 — une Sutter, à zoom, 3-7×20 — une Gamo 4×28 “TV” .



La première représente la pire solution, avec des lentilles de mauvaise qualité, et un réticule en fer mal taillé ; avec un de ces modèles, nous avons vu un poil (?) qui avait pénétré dans l’optique, ce qui nous a permis une autopsie intéressante. Pas de réglage dioptrique à l’oeil de l’utilisateur, pas de clics, réticule épais et sale, visibilité lamentable. Ce type de lunette ne peut même pas être offert à un junior, à qui elle pourrirait la vie. Poubelle !

La seconde partage les mêmes défauts, sauf que le réticule est fin et gravé. Pourrait être conservée sur une arme-jouet…

La troisième, quoique d’aspect et de format identiques, donne des résultats excellents (dans sa catégorie)… Crosman l’a signée, et a visiblement choisi de commercialiser un modèle de qualité parmi les innombrables fabrications chinoises ! La lunette pourra être utilisée à vingt-cinq mètres sans souci. Mauvais point : les tourelles sont réglables sans clics mais à frottement doux.

La quatrième est signée aussi et Sutter comme à son habitude a choisi d’importer lui aussi et de distribuer du matériel de bonne qualité ; le zoom est utilisable sur toute sa profondeur (fait rare) ; les clics de réglages sont nets, bonne visibilité, réticule fin et net, réglage dioptrique. Parfait pour 12,50 euros !

La dernière du test, signée Gamo, n’est pas conseillée : le réticule est trop épais pour la taille des cibles que nous avions choisies et le choix d’un écran ovale genre télévision ne nous paraît pas offrir le moindre intérêt.


CONDITIONS DU TEST


On a choisi deux types de visuels , une cible de bench* de type “22 Hunter” au dessin très fin (la pièce de un euro donne l’échelle), et une cible genre S.M.* avec, ajouté, un petit point blanc central. C’est ce petit point qui a condamné les lunettes à réticule trop épais.

Les deux cibles ont été collées l’une sous l’autre, et le tout expédié à 25 mètres , dans un stand intérieur à éclairage constant.






LES MOTS DES LUNETTES

Comment lire les caractéristiques :
4×20 signifie : un grossissement de 4 fois (4×), et un diamètre des lentilles de l’optique de 20 mm (environ !).
4.5-7×28 signifie : un grossissement modifiable continûment (comme un zoom d’appareil photo) de 4,5 fois à 7 fois ; et un diamètre de l’optique de 28 mm.

Plus le diamètre optique est gros, plus la luminosité est respectée, moins la cible paraît sombre. C’est le diamètre de l’optique de sortie, pas le diamètre du corps de la lunette. Ce chiffre permet aussi de choisir la hauteur des anneaux de montage.
Un très fort grossissement (40× !) n’est pas signe de meilleurs résultats en cible ! Le grossissement est fonction de la discipline pratiquée (exemple : les faibles grossissements des lunettes de tir longue distance militaires et a contrario les lunettes-monstres des tireurs de field-target*…).


Réticule : forme du croisillon qui permet de prendre la visée (croix, point, Mil-dot voir la partie concernant ce sujet).



Réglage dioptrique : permet éventuellement d’adapter la lunette aux défauts de l’oeil du tireur. Avantage : même un myope pourra tirer sans ses lunettes devue. Défaut : on ne peut faire essayer à un ami une arme lunettée.
Tourelles : souvent masquées par un capuchon anti-poussière, elles contiennent les vis de réglages haut-bas et droite-gauche permettant, d’abord, d’ajuster la lunette au canon (“zérotage”), puis de corriger des écarts ponctuels dus à la distance, à la munition, au vent, au soleil…

Clic : petit bruit correspondant au franchissement mécanique d’un cran, qui permet de repérer (au son et au toucher) les modifications que l’on apporte aux tourelles (réglages haut-bas et droite-gauche). Par exemple, un clic peut représenter un écart de un centimètre à 50 mètres… Ceci est noté sur la tourelle ou, sinon, doit être mémorisé par le tireur.
Parallaxe : voir par ailleurs.
“Eye relief” ou distance (ou dégagement) oculaire : espace entre l’oeil du tireur et la lentille arrière de la lunette. Est normalement signalé sur les feuilles de caractéristiques. Doit être impérativement respecté. On peut “jouer” sur l’eye relief en faisant coulisser la lunette dans ses anneaux de montage, mais dans une certaine mesure seulement : risque de mauvaise surprise lors du montage d’une lunette nouvelle…





Les lunettes pour pistolets et revolvers


Avant d’attaquer à proprement les lunettes pour pistolets, permettez-nous une digression que nous espérons intéressante, sur les “carabines scout”… Qu’est-ce que c’est… et qu’est-ce que ça vient faire dans ce sujet ? Réponses ici


La suite bientôt… Amicalement, Doc Jidé

Merci aux lecteurs de bien vouloir, par leurs commentaires de bas de page
ou par message envoyé à Doc Jidé

de bien vouloir participer à l’amélioration de cette page ; sachez que le rédacteur ne connaissait rien à ce sujet il y a douze mois quand il a commencé à monter sa première lunette sur sa première carabine… Il ne négligera donc pas vos remarques !


6 réponses

Votre réticule préféré ? Pour quelle sorte de tir ? Votre zoom fétiche (à quelle distance ?) Votre lunette chérie ?
Vos commentaires nous enrichiront.

Super Jidé ! J’attends la review des lunettes 6-24x avec impatience!

Entre 30/30 et Mil-dot, je préfère Mil-dot.

Ðoc Jidé : Moi aussi… Mais y a pas la place pour un tel réticule sur une lunette de petit diamètre !!!


Mon zoom, pour le plinking : le plus gros possible tant que l’image reste belle et claire.
J’ai une Hawke 8-32x et une Bushnell Trophy 6-18x, j’adore la Bushnell! (bien qu’elle fasse quelque peu un effet tunnel une fois arrivé en 18x).

J’ai vu des Sutter avec un point rouge au milieu de la réticule, ça me paraît bien (mais aucune expérience pour l’instant).
J’aimerais bien quelques suggestions pour une lunette de pistolet de prix ‘peu cher’ à ‘raisonnable’, tiens !

Ðoc Jidé : pour pistolet (review bientôt), la Walther sans aucun problème (Walther Zielfernrohr 2 x 20 PZ für Pistolen à 35 euros) !

Ou la Weihrauch, plus rare (65 euros). Voir aussi la BSA (j’ai les trois).
Des belles, mais plus chères, chez Gilles (armurerie-gilles.com)

Joli dossier Doc, a noter que Gamo en dehors de ses lunettes « Tv » que je trouve a gerber, fait d’assez bonne lunettes au demeurant, j’ai une 3/9*40 sur la Cometa et elle en bluffe plus d’un, pourtant chasseurs et équipés de lunettes coutant un zero de plus sur le chèque (a la fin !!!), niveau luminosité, qualité du réticule au zoom, réglages et finition c’est un trés bon rapport au prix.

Pour les réticules je suis plutot simple, 1/4 Moa (croix simple) ou sinon l’excellent  réticule 4, qui permet une prise de visée rapide avec ses lignes épaissies sur le coté, et une bonne précision avec les lignes affinées au milieu et le point central.

Le pire pour moi c’est le 1 germanique, au tir rapide, instinctif, je ne met jamais le point visé où il faut en hésitant une fraction de seconde entre le bout de la flèche et les lignes horizontale…

Salut Doc Jidé  , j’ai lu dernièrement que tu avais essayer plusieurs lunettes Sutter , quel configuration de grossissement? Ton avis?
Merci

Bonsoir Jidé !
Que me conseillerais-tu pour une lunette de tir arme de poing ?
J’ai un Beretta 76 et je voudrais lui ajouter une lunette.
Merci et à bientôt
Lolo

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.