Les crosses “tactiques” pour pistolets

Par Jidé le 11 juin 2012


Un article très “tendance” !


Mais qu’est-ce que ça peut bien être ?



C’est la réponse au nouveau credo en matière d’armes de police et de combat :



Cette carcasse en fibre de verre entoure, englobe un P.A. — le plus souvent un Glock, cible des gadgétistes depuis fort longtemps.







Un bout de la crosse originale apparaît … Notez bien que le Glock est heureusement équipable de chargeurs de longue haleine indispensables pour alimenter notre mitraillette improvisée.

Une bonne crosse d’épaule, à longueur ajustable, un anneau pour la sangle (anti-bruit, anti-chocs), et une bonne poignée avant effaçable, pliante, avec un petit bec pour qu’on mette pas sa mimine devant le canon (aïe !).



Les 237 accessoires




Tout d’abord, le bout du canon comporte un cache-flamme, qui fait également brise-vitres, et pouvant servir aussi, selon les pays, de brise-doigts ou de brise-couilles.

Un grand nombre de rails Weaver* permettent d’assujettir des red-dots* ; ici c’est un PS-44 de chez Walther , le seul possible car il est très haut sur pattes, la pente de la crosse d’épaule — mal calculée — empêchant l’usage de toute autre optique (sauf pour les personnes n’ayant pas de mâchoire inférieure).



On peut aussi monter des petites lumières



Cette poignée de portage (fixée bien en arrière afin de ne pas empêcher le bout du canon de briser ce qu’il a à briser) est aussi une lampe ultra-puissante…





Monté aussi bien en arrière et bien en bas (anneau Weaver spécial, déporté ), le laser vert à longue portée…



… est commandé (interrupteur) du bout de l’index.






Sur le terrain


Comment on tient l’arme :



L’allumage de la lampe surpuissante :



Cette lampe sert aussi de poignée de portage :



Le laser vert à très longue portée s’allume naturellement avec l’index fort, l’interrupteur est du type à bouton-poussoir on/off:
Tirer, appuyer pour allumer, tirer :





Les questions


— Combien ça coûte ?

— Le marketing est bien fait : ça coûte le même prix que l’arme ! Pour un Glock real steel* il faut compter 500-600 euros (marque Roni) ; pour un A.C. il faut chercher chez les softaireurs, soit 99 euros pour un gun à 99 euros. Le monde est bien fait.

— Il faut du temps pour monter le P.A. dans le support ?

— Du temps, pas beaucoup, trois bonnes minutes peut-être avec un support bien rodé. Sûrement moins avec beaucoup d’entraînement. Mais il faut de la place, de la lumière, des outils, du confort (une table) et surtout pas de stress. Un retour à la caserne ou au car de patrouille (où devra de toute façon être stocké — hors utilisation — cet accessoire très encombrant et fragile) ne sera pas un luxe. Il faut placer un racker (une pièce qui permet l’armement de la culasse quand celle-ci est inaccessible — comme en T.S.V. avec une visée point rouge), des goupilles de fermeture de la crosse, déplacer-remettre la crosse arrière et aussi la partie avant (brise-vitres)…

FILM COPYRIGHT R E D  W O L F  T V — www.redwolfairsoft.com


— Et ça tire mieux ? Plus loin ?

— L’arme n’étant pas modifiée, non, on n’ira pas plus loin. Mais ça tire mieux étant donné la stabilité d’une crosse d’épaule. Et les ajouts au niveau de la visée (red-dot* ou laser). De plus, le tireur supporte mieux les multiples taps*.

— La lampe doit-elle sur l’arme ou tenue à la main ?

— Question vaste… et peu en rapport avec notre sujet de ce jour. Nos anciens (de Raymond Sasia à Jack Bauer en passant par Chuck Taylor) préfèrent avoir la lampe indépendante, dans leur main faible, afin de ne pas signaler leur position ; aussi ils ne veulent pas s’éclairer avec l’arme pour éviter, d’une part, des réflexes fâcheux du tireur (eux-mêmes) et, d’autre part, une menace directe plus mal vécue par la cible (qui est “présumée innocente” dans la plupart des pays civilisés)…



— Quels avantages par rapport à un MP-5 ou un MP-7 ? Car ces P.M. (plus spécialisés… et automatiques !) sont déjà en dotation dans les forces “spéciales”…

— Bonne question ; avec le recul du temps, nous aurons peut-être la réponse un jour.

La suite bientôt… Amicalement, Doc Jidé





5 réponses

C’est pas un Glock sur tes photos !!!

Ðoc Jidé : Non !!! C’est un nouveau pistolet surprise, que je présenterai plus tard :¬)))

Ca n’est pas non plus le Mayhen 45?

Ðoc Jidé : Non, non, non, c’est un pti nouveau !!!

Une arme à Co² si je ne m’abuse ?

Ðoc Jidé : CO2, BBs, chargeur « lourd » (billes+gaz), pas chère, pas lourde, tape fort…

Une crosse très caractéristique…

(Considéré par certains comme le meilleur pistolet en 9mm parabellum, le vrai est visible ici)

J’ai gagné ?

Ðoc Jidé : BRAVO, c’est bien lui, le Browning !

Mais enfin Jidé, il te manque le phare de poche, carrément donné :
http://www.surefire.com/illumination/weaponlights/heavy-gun/heavygunweaponlights.html

Ðoc Jidé : à 5000 dollars, il est suffisamment cher, en effet, pour être considéré comme indispensable !!! Merciiiii !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.