Pourquoi pas des carabines “scout” A.C. ?

Par Jidé le 27 mar 2012




Cette page devait paraître dans la longue série “Montages et optiques” dans la section consacrée aux lunettes de visée pour pistolets.
Puis, à force de tests, d’essais amusants et/ou passionnants, de recherches sur le Net, elle a enflé, enflé… et pris son indépendance…

La couleur mauve propre à la rubrique “Airguns – Armes longues” est due au fait que nous profiterons de l’occasion pour reviewer deux airguns, la carabine Crosman 2250 “Rat Catcher” (CO2, sparclette 12 g, diabolo de .22, mono-coup) et la carabine Crosman 760 “PumpMaster” (une à dix pompes, diabolos de 4,5 mm, chargeurs de cinq coups, et 32 dollars aux U.S.A…).


Les carabines “scout”


Qu’est-ce qu’une carabine “scout” ? Si vous cherchez sur Google, et que celui-ci se trompe d’époque, vous trouvez :



… car à une époque les “scouts” étaient les éclaireurs qui guidaient les pionniers dans l’Ouest profond… Remarquez quand même la courte carabine, loin d’un Kentucky ou du rifle de Davy Crockett ; un scout, ça crapahute dans des broussailles, ça n’a pas le temps et les besoins d’un chasseur ou trappeur…
Il vaut donc mieux chercher “scout rifle Jeff Cooper” et tomber là-dessus :





… voire directement sur une arme qui porte ce nom — la Steyr Scout Rifle, qu’on reconnaît entre mille à son (pas très beau) bipied intégré dans la carcasse :




Bingo ! Il ne vous reste donc plus qu’à trouver le rapport entre tout ceci et les nôtres  :







Scout rifles
selon Jeff Cooper


Selon Jeff Cooper (beaucoup plus connu comme pistolier, puisque c’est l’évangéliste du “tir pratique” au pistolet, et toujours avec un Colt .45 Government), une “carabine d’éclaireur” (scout rifle) est une arme pratique, d’usage général, individuelle, portative, courte (canon 19 pouces), et capable d’une précision suffisante pour porter un coup décisif sur une cible vivante de 200 kg.

La lunette éventuelle est montée basse, placée devant le mécanisme (pour le dégager en cas d’incident de tir), de faible puissance (1× à 4×), à grande distance oculaire (eye relief) ; la bretelle est spéciale, de type Ching (voir plus loin)…

[Extraits traduits de Scoutrifle.org ; voir aussi Wikipedia.]

On oubliera bien sûr la cible de 200 kilos et le calibre de 7,62 mm généralement pratiqué, pour récupérer l’idée : soit, en air comprimé ou en CO2, une arme courte, pratique, suffisamment précise, avec une lunette de faible grossissement et avancée.

Ça redonnera un coup de jeune à des carabines pas forcément de haut de gamme, voire ça donnera un intérêt à des engins “cheap” et peu attirants de premier abord — ainsi la PumpMaster d’allure très “garçonnet” reprend sa place pour du plinking dynamique dans le jardin !

C’est dans le même état d’esprit qu’on avait maquillé en armes de tir de vitesse un Beretta Elite ou un Baïkal 651… Bricolage et fun* sont les deux mamelles (et cetera)…



Une lunette faible et avancée, pourquoi, comment ?



La suite bientôt… Amicalement, Doc Jidé


1 réponse

Bonjour, sur le « Rat Catcher », le canon me paraît bien bien long… non ??? A-t-il été changé ? Si oui, où peut-on trouver ce canon long pour un Crosman 2300T ? — Merci

Ðoc Jidé : Eh non, il est d’origine ! Mais on trouve tellement de choses pour customiser les Crosman…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.