“Comrade” : la Kalash discount de Crosman
(semi-auto, BBs, CO2)

Par Jidé le 20 juin 2015


Une belle blague que nous fait Crosman !

Sans tambours ni trompettes, il balance sur le marché une “Kalash” bas de gamme hyper-sympa, et proudly made in the U.S.A. !!!

Notre ami Areth nous envoie une review…

.

La carabine semi-auto BBs et CO2
Crosman Comrade
par Areth


 Je ne vois nulle part un test de la carabine Crosman Comrade AK. En attendant que Doc Jidé ou quelqu’un d’autre en fasse un plus complet, voici les impressions d’un abonné aux armes pas chères sur cette réplique d’une des multiples moutures du fusil d’assaut Kalachnikov AK-47, hélas un peu trop à la mode en ce moment dans le monde réel.

À mon avis, il est difficile de trouver actuellement en France une arme à air comprimé tirant des billes d’acier avec un si bon rapport puissance/prix [de 79 à 110 € en France mais 59 $ dans le pays d'origine] pour 5,5 joules et plus de 180 m/s ! Si quelqu’un connaît une autre arme à billes aussi puissante en vente chez nous, et reproduisant une arme réelle, prière de le signaler…

Cette carabine est une bonne copie de l’une des multiples versions de l’AK-47 mais, bien entendu, c’est ici du tout plastique.



On peut utiliser l’arme sans la crosse — qui est amovible. Le chargeur, lui, ne sert à rien d’autre qu’à ranger une sparclette, des billes ou ce que vous voudrez. Le tube d’huile de la photo n’est pas fourni mais c’est pour rappeler la goutte indispensable sur la pointe de la cartouche de CO !

La sparclette de 12 grammes se loge dans la poignée-pistolet. Attention : il est très difficile de ne pas perdre de gaz en la percutant. Il faut visser le papillon avec précaution jusqu’à sentir le contact entre la cartouche et la tête perforatrice et ensuite y aller le plus vite possible et “à donf”. Sinon on réduit l’autonomie qui n’est déjà pas bien grande. Mais je préfère de loin des tirs puissants à des tirs “plop-plop” qui durent des heures.

C’est une carabine semi-automatique (qui ne peut donc tirer en rafale). La détente est assez longue mais légère, avec un très léger point dur avant le départ du coup.



1. Sûreté. 2. Levier de chargement du magasin à billes horizontal. 3. Réglage de la hausse. Devant la hausse se trouve la trappe coulissante du réservoir des billes. 4. Levier d’extraction du faux chargeur.

Le magasin latéral (2) contient 22 billes, avec au-dessus un réservoir de 150 billes. Il faut secouer l’arme pour les faire glisser dans le magasin, à la façon de l’Umarex Steel Storm. (Pendant qu’on y est, notez que ce dernier n’a pas besoin des deux cartouches de CO prévues. Une seule suffit en laissant l’autre emplacement vide et la puissance sera la même, mais bien sûr l’autonomie divisée par deux.)



Le rail Picatinny est malheureusement situé trop en avant pour y mettre une lunette, et aucun des deux points rouges placés successivement n’ont pu être réglés correctement. Mystère et boule de gomme… Vous aurez sûrement plus de chance [N.D.L.R. : Oui, oui, pas de problème !].

Je me contente donc de la visée d’origine dont la hausse est réglable en hauteur et latéralement. Mais, en tant que porteur de lunettes, j’ai personnellement un peu de mal à aligner hausse, guidon et cible avec au moins un de ces trois machins à peu près net.


J’espère que quelqu’un (Doc Jidé ?) pourra faire des photos de cibles moins honteuses que celle-ci, avec cet essai de tir à 10 mètres sur une cible du siècle dernier et sur une boîte de conserve en acier. Tir sur cible ou tir sur canette ? Les deux mon capitaine ! Notons qu’aucune bille ne reste dans la canette…



Quand j’aurai le temps, j’essaierai de peindre le garde-main façon bois pour faire plus vrai (cette image a été photoshoppée !). Mais où ai-je rangé mon aérographe ?



La vraie [N.D.L.R. : avec en effet un garde-main en bois, contrairement à toute attente !] :


Conclusion : Trop tôt pour connaître la fiabilité de cette réplique de Kalashnikov made by Crosman, mais à ce prix, il sera difficile de trouver mieux, aussi bien au point de vue puissance, qu’en fun.

À mon humble avis… 


À suivre… — Amitiés, Areth




12 réponses

Merci de ta review, heureusement qu’il y a des volontaires… car je suis en retard sur mon travail de reviewer :-(
Mais je publierai à la suite mes impressions et mes cartons à dix, 25 et même 50 mètres !!!

En face il faudra rendre compte de la sortie, mais chez UMAREX, de la soeur ennemie de l’AK : la M-4 tout-plastique (dénommée « Steel Force »), à peu près dans le même rapport qualité/prix !!!

_____Amicalement, Doc Jidé

Après avoir nettoyé le canon de la Crosman Comrade, j’ai fait d’autres essais sur cible avec un nouveau point rouge (l’excellent Swiss Arm multi-réticule) : mon exemplaire arrose toujours sans possibilité de tir vraiment précis. Le canon métallique se balade à l’intérieur du canon en plastique. Est-ce la cause ? Je poursuis mes essais.

Ðoc Jidé : Pas normal du tout !

Euhhh…excuse-moi Areth mais tu te trompe de tube d’huile, celle de silicone pour les joints c’est l’autre tube de chez Crosman: celui à marquages rouges et bleus. Là c’est plutôt de la graisse liquide rose, à utiliser pour les pièces mobiles des  armes pistons/ressorts.  Voilàvoilà, merci de ta review…un peu courte parceque très sympa.

Désolé, mais je ne connais pas de Pellgun Oil à marquages rouge et bleu… Pour ce tube à marquage rouge, voici ce qui est indiqué sur deux sites web.
 
- Sur le site de Crosman, le fabricant :
Pellgun oil. Pour utiliser avec des armes à CO2 et à pompe pneumatique. Pellgun oil empêche vos armes à air comprimé de rouiller et les joints de s’assécher.
 
- Sur le site d’Arprotech :
Huile Crosman Pellgunoil. À utiliser avec des armes à CO2 et à pompe pneumatique. Conçue exclusivement pour les joints d’étanchéité, les pièces mobiles et les mécanismes à pompe des armes à air comprimé et surcomprimé. Ne pas utiliser avec les carabines à air comprimé à canon basculant. L’huile Pellgun empêche vos armes à air comprimé de se rouiller et les joints de s’assécher.

Ah…tout celà est bien confus alors, l’autre est clairement de l’huile silicone elle est translucide et plus adhérente/épaisse. Perso je la met pour les joints et l’autre la rose pour les pièces en fortement, les axes, les filetages.

Arprotech propose les deux, je parlais de celui-là:  http://www.arprotech.com/shop/huile-crosman-pellgunoil.html#/product/4270

C’est bien l’huile que j’utilise et qui est préconisée pour les joints. Elle est rose et plus épaisse que celle des bombes au silicone et elle adhère donc mieux sur la tête des cartouches de CO2. Le tube bleu et rouge, c’est pour les canons basculants et les PCP.

P.-S. Heureusement qu’on est là pour animer un peu ce site. Où est passé Doc Jidé ? :-)

Ðoc Jidé : Rentré de vacances ces jours-ci ;¬(

Oui c’est un peu là grande question ça, « mais où que fait-il donc alors »??? S’est-il égaré sur une plage du nord sans fin? Se serait-il piégé tout seul dans un bunker de plage normande à la recherche de qielques improbables antiquités? Serait-il retenu à Guantanamo pour passion abusive des armes?  …Et surtout, surtout, faut-il s’en réjouir? Pas sûr :-)
Plus sérieusement tu nous manques, Jidé, porte-toi bien.

Ðoc Jidé : Avec le temps gagné en survolant dorénavant, sans y participer sérieusement, quelques forums qui grossissent, grossissent et “barrent en sucette”, je vais pouvoir être plus sérieux sur ce site…

Donc au fait, Areth, à ton avis j’ai tort de mettre l’huile version silicone sur les têtes de cartouches CO2 dans mon Crosman 2240 ? C’est vrai que j’ai déjà dû le démonter 2 fois entièrement pour retirer la cartouche bloquée qui s’est enfoncée trop loin donc le joint était probablement trop bien « nourri », ça pourrait expliquer… Ce con de joint boudinait tout autour de la tête de sparclette en fait et donc la retenait avec son bourrelé ce gros enfoiré de joint…mon 2240 Custom étant fini, ça me gonfle grave quand je dois le redémonter, surtout que la vis de mon adaptateur de silencieux étant totalement foirée je dois toujours remonter le canon par l’avant : belle galère.

Ðoc Jidé : Détruit par excès d’huile sur le téton de la cartouche de CO2 ? Ce serait du jamais vu !!!!!

Précisions. Cette réplique est en fait un AKS-74U ou AKSU, un dérivé de l’AK-74, lui-même dérivé du célèbre Kalachnikov AK-47. Le canon est beaucoup plus court et l’évent de prise de gaz a été rapproché de la chambre, ouvrant la culasse plus tôt donc augmentant la cadence de tir. Ce canon ne permet toutefois pas un tir soutenu, réduit la précision et implique une flamme et une détonation à la bouche importantes, ce qui rend l’arme particulièrement inconfortable à tirer. [Wikipedia]

J’ai remis la main sur mon aérographe et j’ai « customisé » à la peinture mon exemplaire de l’AK-74 Crosman Comrade, pour que cela ressemble à une vraie…

Si ma photo dépasse de la page, c’est à cause des icônes bleues à gauche !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.