La carabine “SPA”
(CO2 12 grammes, 1 ou 9 diabolos 4,5 ou 5,5 mm)

Par Jidé le 3 oct 2016






“SPA” : la déclinaison en carabine, Model CR600W
(CO2 12 grammes, 1 ou 9 diabolos 4,5 ou 5,5 mm)
par Doc Jidé et BobCruse


On commence par des anecdotes rigolotes : ce matin, je tire la carabine SPA au pas de tir 25 mètres, en compagnie donc de plein de pistoliers bruyants. Le bruit de la SPA est tellement faible que j’enlève mon casque pour vérifier que ça tire ! Aucun bruit que le clic de la culasse ! Horreur, mais que se passe-t-il ? (Bien sûr on ne voit pas les trous sur la cible à cette distance.) Je m’apprête à arrêter tout et remballer pour re-vérifier à la maison, et je tire donc le coup de sécurité à vide. Là, une bouffée de gaz au bout du canon ! La carabine était en parfait état de marche, mais… le 9 Parabellum et le .357 Mag ne sont pas des voisins calmes…


Anecdote n° 2 : Je suis arrivé au stand en ayant oublié les cartouches de CO2 ; de nouveau, horreur, damnation, “quel c°n”, etc. Mais c’était oublier que la carabine chargée emporte TROIS sparclettes ; une qui tire et deux autres de réserve pour remplir le long tube (!)… Je suis sauvé.

Moins drôle : mon nouveau stand (vous souvenez de la fermeture de La Courneuve ?) interdit les armes longues (quel que soit le calibre) aux pas de tir 25 mètres. Je l’ai su après. Conformité aveugle aux normes de l’I.S.S.F. ?


La bonne nouvelle : les cartons à 25 mètres sur cible C-50 et 50 Match… (voir plus bas). Le 10/10 est atteint en moins d’une heure.



Voilà donc les premières photos de la “femelle” du SPA… Très beau bois (sûrement pas cher mais ça me satisfait amplement), très beau mécanisme, détente, pontet, canon, guidon…

Je lui ai installé dans un premier temps ce qui lui ira le mieux au niveau de la taille (c’est une carabine fine, élancée, n’ai-je pas dit femelle tout à l’heure ?) et au niveau du budget : une bonne Sutter au zoom de 3-7×20 (prix : 10,99 euros !!!). Pas un must mais la cible ne sera pas loin… Voici un ensemble plus que parfait pour un ado.


Je hais les anneaux de montage montés d’origine sur les lunettes de 20 mm de diamètre ; aussi ai-je choisi des montages standard un pouce pour rail Dove* ; il suffit d’une bague en plastique portant le diamètre intérieur des anneaux de 20 à 24,5 mm.

Pour les essais de tout à l’heure au stand j’ai choisi en revanche une Leupold fixe zoom x4-32, d’une qualité… suprême (mais que ne voyez pas sur cette page).






Mauvais moment à passer : comprendre comment fonctionne le barillet  ! Je ne suis pas un “manuel” aussi après vingt chargements, je n’ai toujours pas saisi le principe, je fais la manoeuvre par coeur… Les plombs se placent jupe en avant (la partie transparente étant à l’arrière). Je vous mets ici une référence Youtube, juste en attendant de faire un tutoriel moi-même… https://www.youtube.com/watch?v=bfy9JSKve9I
Vous verrez, le film est pas jojo mais ça peut aider.


Voilà donc l’engin … La lunette Sutter sera avancée, elle est trop près de l’oeil.



On marche sur la tête !!!


Un de nos lecteurs vient de voir, sur un site français, en français, une SPA à un prix encore moins cher (la mienne m’a coûté 155 euros) et la nouvelle arrivée est estampillée… “BROWNING” !

Comment comprendre quoi que ce soit à ce foutoir ?






Premiers tirs, 25 mètres





Pas de tir standard à 25 mètres  ; cible “C-50” (50 cm de large) sur laquelle j’ai scotché une cible “50 Match” avec un centre blanc (pour le tir à la lunette, ça m’est indispensable) ; ce centre fait le diamètre d’un euro.

Les trois premiers plombs (très bas, normal la carabine a été réglée chez moi à 12 mètres), ça commence pas mal. Ce sont ceux dont je n’ai pas entendu le départ à cause du casque anti-bruit.
Réglage de lunette puis trois autres salves (4, 5, 6), ça se rapproche !
Réglages encore pour les plombs 7, 8 et 9 : vers le haut et vers la gauche. Le dernier (flèche jaune) est dans le blanc !

Yesssssssss !
Un moment plus tard j’aurai un dix, puis fatigue et je commence du n’importe quoi… Le stress dû aux deux anecdotes racontées ci-dessus ?

Le score est donc génial vis-à-vis de la gamme dans laquelle se situe l’arme, non ?



La suite dans quelques jours (ou heures ?)…Amicalement, Doc Jidé et SamCruise



3 réponses

Merci beaucoup ! Hâte de lire la suite !

Ðoc Jidé : Il reste à tirer sur un Jidétau, et aussi à compter le nombre de diabolos tirés par une seule sparclette (soit juste un peu pluss que 4 chargeurs, c’est-à-dire 40 ; l’engin est puissant ;¬( et la review sera bouclée !!!

Quel est ce modèle de lunette Leupold svp ?

Ðoc Jidé : Attention, elle n’apparaît pas sur la page ci-dessus, la grosse qu’on y voit a été piquée sur Internet. La mienne, que tu verras montée sur le pistolet SPA bientôt, c’est un modèle 4×32, rien de plus n’est marqué dessus ; elle a été achetée en 1975 chez Courty pour aller sur un .22 Contender crossé.
 
Elle sert de référence à toutes mes autres optiques ; elle est fabuleuse de clarté. Réticule tout simple « crosshair ». Très chiant : pas de « clics » audibles, on tourne les tourelles avec une pièce de monnaie :-( C’est antique…
 
Bizarre : le grossissement x4 sur des matériels de cette classe vaut le double sur un autre ; mon autre LEUPOLD (x12, moderne) bat une x32 de bas de gamme…
 
J’ai acheté une REDFIELD (sous-marque reconnue de Leupold) de mêmes catactéristiques que mon autre Leupold x12 aussi, pour comparer ; une ***petite différence*** dans tous les domaines, mais le décalage du prix (deux fois et plus) vaut peut-être l’achat.
 
________________________
P.-S. Je ne parle plus de lunette de carabines sur les forums ; trop de c°nneries sont répandues et par trop subjectives ; que celui qui possède 32 euros achète une lunette à 32 euros, que celui qui a 1000 euros achète à 1000 euros — et vogue la galère chinoise !

Merci pour votre réponse… ma question était motivée par le fait que je possède déjà une lunette 4×32 (jamais utilisée) et que je me posais la question de son utilisation avec un pistolet ou une carabine SPA pour du tir à 25 mètres… :-)

 

Ðoc Jidé : Tout simplement d’obtenir les scores les meilleurs ! En tir sportif (une main, sans soutien) les scores représentent les qualités du tireur — et nul lecteur ne s’intéresse à MES qualités ; en revanche, au posé, assis, avec lunette, c’est la carabine qui s’exprime seule, sans presque avoir besoin du tireur (1) :¬; C’est le principe du Jidétau.
_________________________
(1) Sauf qu’il faut tout de même maîtriser le départ, et avoir donc l’index bien entraîné et le souffle coupé.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.