Le pistolet A.P.S. Stechkine
(CO2, BBs, blowback)

Par Jidé le 18 fév 2013



Le pistolet “A.P.S.” (Automaticheskij Pistolet Stechkina, du nom de son créateur l’ingénieur Igor Stechkine) nous arrive enfin en version air comprimé (CO, BBs, blow-back).
Il nous arrive d’où ? Bonne question ! Vendu sur un site prétenduement russe mais domicilié au Royaume-Uni, il n’est disponible que chez Schneider-Allemagne pour l’instant (105 euros + port ; 5/5 étoiles de satisfaction clients), mais il arbore des marquages américains (New York) avec la naïveté typique qui va avec (“lisez le manuel avant de tirer” !). Le fabricant serait S.M.G. Inc. dont la trademark est Gletcher. Un catalogue alléchant mais mystérieux. Où donc se procurer ce Torakev et ce revolver russe Nagant bien tentants ?



C’est un CO à sparclette* de 12 grammes , avec un chargeur de BBs à l’ancienne, assez facile à grailler*, une clé Allen de 6 mm pour visser la bouteille (attention : pas une Allen de 6,35 mm comme on a dans nos assortiments armuriers courants).



Prise en main


Surprise : la taille de la bête ! Pour une raison inconnue nous avions en tête la silhouette du Makarov à cause de sa forme extérieure alors que ce Stechkine est plutôt de la taille d’un Colt 1911 (ou plus proche encore, un Browning GP-35).


Il est très lourd, bien en main (du moins comme une arme de guerre). La finition est bonne, belle imitation d’un bronzage noir. Tout me paraît métallique…

Pas bête, le dessin “éclaté” est imprimé à l’intérieur même de la boîte !



L’arme est blow-back* (avec un bon kick*, voir plus loin) quoique le recul réel de la culasse ne me paraisse pas aussi long que sur une arme à feu dont la munition mesure 25 mm de long… (contre 30 mm pour “notre” 9 Parabellum).

À vérifier…

Un mot inconnu, suivi d’un astérisque* : c’est qu’il est défini dans le dictionnaire de Jidenet !






STECHKIN, OU STECHKINE ?



… je dirais même plus : Stetchkine avec un “tch”, mais passons…



Au tir !


Le cordonnier est le plus mal chaussé : je vous disais tout à l’heure de conserver précieusement la clé Allen fournie car elle n’est pas courante — et naturellement ce matin je l’ai oubliée à la maison…
Bon, il y avait un peu de gaz restant, aussi ai-je pu tirer et faire tirer à 12 mètres quelques BBs sur une cible T.S.V.

Impressions excellentes ; quoique la détente soit un peu longue et un peu lourde (arme de guerre), les résultats ont plu. (Deux des trois testeurs étaient d’anciens militaires…)

Le chargeur ne se contente pas de pousser les billes dans le mécanisme, ce qui signifie qu’on peut l’ôter à tout moment pour mettre l’arme en sécurité sans voir quelques BBs choir sur le plancher. Toujours au niveau de la sécurité, la culasse est facilement tirée vers l’arrière et fixée par le levier d’arrêtoir ; et la sécurité elle-même est totalement fonctionnelle (nous appelons “sécurité non fonctionnelle” des mécanismes tellement contraignants que l’on n’en sert jamais sur le terrain, exemple des Walther 99, du Beretta PX-4…).

La suite dès que possible, avec du gaz — désolé !!!



La suite bientôt… Amicalement, Doc Jidé


3 réponses

Merci Jidé pour la présentation de ce pistolet russe trop souvent oublié. La réplique semble fidèle et si son ramage se rapporte à son plumage… miam miam !!!

Ðoc Jidé : Premières impressions excellentes, à suivre !

Merci Jidé pour cette review d’un CO2 original et rare qui nous change un peu des multiples répliques de 1911 ou de 92-F.
Enfin quelque chose d’intéressant à essayer…

Il me semble qu’il est en vente chez AR Protech et Frankonia.fr

Ðoc Jidé : j’ai cherché « Gletcher » et « Stechkin » chez Arprotech, pas trouvé ! Tu as l’URL de la page ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.