Un revolver mythique (CO2, BBs),
le Schofield Numéro 3

Par Jidé le 7 mar 2017






Ça n’est pas de ce modèle-là que nous allons vous entretenir aujourd’hui… (sniff) 1 500 euros, un calibre hors normes à charger soi-même et une disponibilité plus qu’incertaine ; c’est le type même des armes mythiques que j’eusse achetées dès les premiers temps de mes autorisations (si des amis ne m’avaient pas sagement conseillé), avec le Colt Peacemaker, le Lüger P-08 et le Mauser 96… Heureusement que les clubs et nos voisins de tir sont là ! (Les forums aussi, normalement, devraient assumer cette tâche, mais ce qu’on y dit est bien souvent méprisé — normal, c’est quasi anonyme — même des plus ignorants, alors qu’un face-à-face — cible à l’appui — est généralement considéré comme plus sérieux…)

On a parlé la première fois de cette reproduction en CO, avec 6 étuis factices contenant chacun une BB en acier, le jour où les U.S.A. ont décidé de faire un “ban” des exports de ce type d’arme vers l’Europe (voir ici).

Je m’en étais aussitôt entrenu avec Arprotech pour tenter un import direct comme nous l’avions fait avec le Zoraki il y a quelques années… Mais impossible de savoir qui fabriquait cet engin, un peu à la manière du pistolet et de la carabine SPA que vous avez découverts ce mois-ci. On ne sait même plus qui fait quoi, c’est le revendeur final qui tamponne son logo sur l’arme !



Disons-le d’entrée, le modèle à CO est considérablement moins prestigieux que l’original ; la crosse est en plastique façon bois (elle n’est pas ratée, comme souvent, mais disons que “ça se voit”). La carcasse tout métal n’est ni peinte ni bronzée, on a découvert (voir les nombreux revolvers récents de la famille Dan Wesson) un “gris métallisé” qui n’a ni les défauts du noir peint ni le prix d’un grand bronzage (l’exemple, à oublier d’office, est le revolver Smith & Wesson CO 586 qui connaît deux versions : une simple peinture et un vrai bronzage ! N’achetez pas n’importe lequel !). En pluss, la livraison se fait dans un simple blister à la Crosman !


Les pluss et les moins



Peut-être y aura-t-il une famille à venir, puisque S&W a décliné cette arme pendant des lustres dans toutes les longueurs, couleurs et finitions.



Bien sûr c’est le Model .44 Russian qui aurait eu mes préférences… quoi qu’il partage avec le modèle CO en discussion aujourd’hui un grand nombre de défauts :

— une longueur de canon (sept pouces) qui plante inéluctablement l’avant vers le bas…
— une crosse trop petite pour empêcher le défaut ci-dessus ;
— une ligne de visée visée… bof !
— une taille totale à gâcher tout port discret ou défourraillage instantané…
— et un bec sous le pontet très sexy mais parfaitement inutile.






J’oubliais le pire : le prix ! [N.D.L.R. Mise à jour, voir la notule dans les commentaires de bas de page] 219 euros fdpin, ça “pique” un peu mais pour une fois ça n’est pas la faute de la vente en France puisque le même revolver se trouve à 180 dollars aux U.S.A. soit beaucoup pluss que 220 euros avec les “frais” (58,92 dollars + Fedex [froid dans le dos quand je pense à Fedex...]).·



La suite plus tard…Amicalement, Doc Jidé



1 réponse

Malgré sa longueur et son poids, je le trouve relativement équilibré. J’ai trouvé la version gris/noir chez Sodeco pour 178,07 euros + frais d’envoi. Chez PyamydAir, elle est à 109,95 $. On ne trouve pas en France les deux autres versions Nickel et Gold. Vu les conditions météo, je ne l’ai pas encore essayé. Seule déception pour le moment, la « tartine » de marquages sur le côté droit. — Amicalement, Euloge

Ðoc Jidé : Les prix ont donc baissé en très peu de temps ! Mais Pyramidair m’a envoyé sur les roses (envoi impossible, problème de loi) quand j’ai voulu l’acheter, de même que Gun Depot…
Tu m’apprends qu’il y aura une version or et une nickel ?
P.-S. Ça y est, j’ai vu la version nickel avec plaquettes en ivoirine ; bien plus présentable que la gris-noir…

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.