Le Tanfoglio Gold Éric Grauffel (suite)
Au tir !

Par Jidé le 1 oct 2012





Emportons au pas de tir (dans la cuisine !) notre magnifique Gold Custom ! Avec son point rouge* Walther Competition (ou Swiss Arms, c’est pareil : c’est le meilleur des points rouges amateurs, et aussi le plus semblable au cher modèle C-More d’Éric Grauffel), du gaz, la clé Allen de serrage du gaz, et des billes.

Pour vérifier sans prise de tête la consommation de CO je mets 50 BBs dans une éprouvette (récup de matos poudre noire).

Bien sûr je ne les compte pas (trop fatigant), je les pèse !

Le chargeur du Tanfoglio est un monstre de poids ! Assez facile à grailler* quoique le curseur à ressort ne se bloque pas en position basse (1) — il faut le maintenir, mais le ressort n’est pas méchant (comme il l’est sur le Racegun).

Je mets toujours une goutte d’huile silicone sur le téton de la sparclette (pour pallier les micro-fuites).

Le serrage de la sparclette par une vis Allen est formidable : costaud, beau, fiable… Il faut serrer vite et fort. Le trou fait dans la cartouche est “franc du collier” .

(1) ATTENTION : ne bourrez pas le chargeur de billes ! Si l’on exagère, le curseur à ressort semblera se remettre en place mais se coincera après le premier tir… Vérifiez bien que ce curseur est libre de remonter dans le tube chargeur ! Mon avis : 16 billes maxi, ce qui fera trois chargeurs par cartouche de gaz.

Voici la forme d’une cible de T.S.V.* facile à faire soi-même dans des chutes de carton ondulé.

N.B. — On trouve aujourd’hui des pastilles autocollantes de couleur beige pour reboucher les trous jusqu’à ce que le carton lui-même rende l’âme…

On voit que la cible T.S.V. a la taille exacte de l’ancienne cible de vitesse “police” , ça ne doit pas être un hasard !

Les cibles sont accrochées sur mon porte-cibles anti-rebonds, qui a comme d’habitude empêché tous rebonds et ricochets dangereux de BBs acier…


Bon, on arrête de discuter, on tire ! À dix mètres, position Weaver*.


Premiers résultats… assez pourris !

Horreur, c’est le support du rail Weaver qui est en train de se dévisser ! (2)

Il branle de plus de 5 mm … Je n’avais pas pris la précaution de vérifier le serrage avant tir, et bien sûr avec un hard kick* comme celui du Gold, ça déménage les accessoires !

(2) Encore au sujet de ce rail : il semble qu’il ne soit pas forcément droit dans les sens horizontal et vertical ? Ce qui me fait dire ça, c’est que je n’ai pas pu régler le red dot (un appareil pourtant fidèle :¬) : le point rouge vissé à fond vers la gauche et le haut, l’arme tirait toujours en bas à droite… À vous de voir si vous serez dans le même cas, il faudra alors bricoler une cale…

En avant les clés Allen !

Juste en passant : tous les accessoires du tir utilisant des vis à tête creuse hexagonale (“Allen” ou “B.T.R.”) ont besoin de deux tailles seulement (pour les armes européennes), pluss deux pour les américaines. Pour me repérer parmi toutes mes autres tailles d’outils, j’ai mis un code de couleur (un anneau de plastique thermo rétractable) sur mes outils Allen de tir : rouge et bleu pour l’Europe et jaune pour les States…









Alors, tu tires ou tu parles ?

Ah oui, c’est vrai, désolé… Donc, vis serrées, je continue…

Les cinq premières (à dix mètres, tir à deux mains, calme)…

C’est certes pas un résultat de compète au dix mètres air !

Je pense que le recul (énorme, surtout en début de cartouche de CO) doit, comme sur une arme réelle, déstabiliser le tireur… Le bruit aussi : ce Tanfoglio est le plus bruyant de toutes les armes de poing air que je connaisse… (J’ai, pour une fois, pensé à des voisins qui pourraient m’entendre…)

Mais remettons le tir dans son contexte : ce groupement est superbe… vu la taille de la cible !




La sparclette de gaz lancera en tout 50 billes avant de mourir. C’est pas énorme, on paie pour le kick* ! Les armes blow-back* consomment du gaz pour réarmer la culasse…

Les trois dernières seront basses , puis la culasse cessera de reculer… Ôtée, la cartouche de gaz ne fera pas de “pschiiiiiiittt” résiduel ; tout le gaz a été utilisé, et bien…

Le groupement est bon, et le gros trou central n’est-il pas magnifique ! On a alterné les tirs lents et propres, et quelques tirs rapides (pendant lesquels le gaz n’a pas manqué ni n’est sorti du canon sous forme liquide).

Moralité : bon pour le service ! Dans trois semaines tir à 25 mètres. (Nota bene : ne me demandez pas combien je vais revendre l’arme, je la garde !)





Tirs à 15 et 25 mètres


Bonne nouvelle : l’arme, en se rodant (?), consomme de moins en moins : les 60 BBs sont atteintes, voire pluss si on laisse un peu le CO2 se réchauffer ! Il suffit pour cela de ne pas tenter d’imiter les héros des séries télé !

Voici un beau carton à 15 mètres sur la cible officielle C50 ; le groupement des 60 billes d’une sparclette tient dans un presque carré de 9 × 10 cm. Le tir a été rapide, des salves de cinq coups en 5 à 10 secondes, repos, cinq autres… Peu de doubles taps*.

Le pistolet est toujours aussi beau, lourd, hard-kick*, agréable…

Confirmation en revanche, qu’on est à bout de course dans le réglage du red-dot* ; aussi avons-nous utilisé la contre-visée qu’en général nous haïssons… Néanmoins force est d’avouer que contre-viser avec un point rouge est très confortable, il a suffi deplacer en haut à gauche (flèche bleue ) une pastille collante de la taille du point rouge et de la viser ! On eût pu la placer un peu plus haut même, puisqu’on voit que le groupement est encore un peu bas…



À 25 mètres les résultats seront sûrement identiques (c’est-à-dire que le visuel noir de la cible pistolet 25 mètres sera facilement touché, et même en restant dans le huit maxi) mais nous le ferons un autre jour avec un autre red-dot, ou bien en calant différemment celui d’aujourd’hui ; en général, je me contente de bons groupements pas forcément centrés (pas le temps, pour des reviews, de fignoler la visée au poil de c… près), mais ce Gold Custom, je vais le garder et le soigner aux petits oignons !

Note à destination d’éventuels lecteurs “bi” : j’aimerais beaucoup comparer ce Gold Custom avec son homologue exact en airsoft, celui que parraine officiellement Éric Grauffel. Si un “gun-sitting” vous tente, faites-le-moi savoir et ça diminuera de beaucoup le prix de votre achat !


La suite plus tard… Amicalement, Doc Jidé


9 réponses

Intéressant. Plus encore que le résultat sur 25 m (pertinent pour le T.S.V. ?) j’aimerais avoir les résultats d’un test d’endurance et un de commande de pièces de rechange (plus que pertinent pour une arme de tir rapide) !!

Ðoc Jidé : Ce test (bien involontaire !) est en cours sur l’autre page (dans les commentaires), par PatriceL29, qui a des soucis multiples avec son arme…
 
À 25 mètres ? Oui ! Le T.S.V. se pratique aussi à très grande distances (gong quelquefois placé à 80 mètres).
Ne pas confondre avec le tir de police basique, limité à une silhouette humaine à sept mètres.

J’attendais ça avec impatience^^ Merci.
Pour les pièces, Éric m’a dit que la valve est bien la même que le airsoft donc disponible en pièce de rechange.
Pour le reste des pièces, c’est flou, je cite : « Je vois ce que je peux faire ». Donc je m’attends pas à une réponse positive.
 
Jidé, le compensateur, quand la culasse recule, maintient-il le canon ? Est-il  démontable ?

Ðoc Jidé : Je vais voir ; mais c’est le « bushing » qui maintient le canon dans ce type d’arme.

Quand je dis canon je veux parler de l’ensemble, pas que du canon 4.5, mais de la réplique gros calibre qui l’entoure

Au fait, quand on regarde la photo on dirait que c’est un rail interne, comme sur les P210 et CZ75? Mais il s’agit bien pour le reste d’une sorte de 1911?

Ðoc Jidé : Pas bien compris ta question ?

super beau,j’adore!

bonsoir a tous,
au final.quel est le mieux entre le tanfoglio gold custom et le racegun umarex?

Bonjour,
Je viens de faire l’acquisition de la version Airsoft (CO2 et billes plastiques) auprès de Cybergun. Il s’agit d’un exemplaire de démo. Mais il est prêt pour une opération de « Gun sitting ».
Cordialement.
Arnaud

Voici ce que moi j’en tire (= tire avec), à env. 9m, assis, arme tenue à 2 mains et posée sur une table. Red dot compact Swiss Arms en bout de course comme ci-dessus.

clic pour l’image

Malheureusement je viens aussi de trouver une nouvelles faiblesse des chargeurs: la grosse vis pour caler la sparclette a cassé en la serrant. Il se trouve qu’elle a beau faire costaud, c’est une sorte de plastique autour d’un écrou qui lui est en inox. J’ai peut être serré un peu trop fort et du coup impossible d’enlever la chose sans réduire en miettes la partie plastique. Avec un peu de chance je trouverai à remplacer la pièce sinon un autre écrou du bon diamètre et filetage, mais ÇA FAIT *(&^#$!# car un nouveau chargeur est 48€ chez Arprotech! Suggestions plus que bienvenues!!

Du nouveau dans ma petite affaire. J’ai contacté plusieurs interlocuteurs: Arprotech, airsoft-entrepot, le SAV Cybergun et Eric Grauffel lui-même.
Le 2e m’a proposé de chercher une pièce équivalente dans leur atelier, déjà pas mal. Arprotech m’a d’abord dit de me rapprocher de mon revendeur, mais quand j’ai dit avoir déjà considéré l’achat d’un 2e chargeur ils m’ont proposé d’en commander un avec l’envoi expresse pour qu’ils m’offrent gratuitement une pièce de rechange. Eric s’est montré intéressé et a transmis mon message à ses contacts … ce qui fait qu’avec ma propre demande auprès du SAV Cybergun (hier matin!), j’ai reçu ce matin un coliposte contenant la pièce plus une clef supplémentaire. Gratuitement. Très bonne surprise à laquelle je ne m’attendais point!
Du coup, je compte bien accepter l’offre d’Arprotech… et je me suis dit qu’un peu de bonne pub ne ferait de mal à personne.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.