Le pistolet Gamo K-1 Doug Koenig
(CO2, 8 diabolos)

Par Jidé le 21 nov 2012

À peine avais-je récupéré un nouveau Walther PPK/S (pour en mettre à jour ma review qui “date” terriblement) — petit flingue toujours aussi sympa — que je voyais passer une petite annonce de ce K-1 Gamo (inconnu au bataillon) et que j’échangeai l’allemand contre l’espagnol… J’ai pas fait une affaire, mais que voulez-vous, j’aime l’inconnu…



Dans notre titre, le pistolet (proche d’un Beretta Cougar) apparaît nu, dans sa curieuse livrée de couleur noir et “tan” (sable, désert, khaki), mais il est livré avec un rail Picatinny* inférieur que nous avons aussitôt équipé d’un pointeur laser…


Ce laser a la particularité de ne pas comporter de long fil à ressort relié à la crosse comme les pétoires des softaireux, mais un bouton on-off à pousser ou tirer avec l’index ou le pouce faible*.



Le pistolet vu ici de sa face gauche.


Le chargement en gaz se fait traditionnellement par une sparclette de 12 grammes après enlèvement d’une plaquette de crosse . Pas de défaut, mais il faut ne pas laisser échapper la petite poignée de la vis, sinon c’est un “pschiiiit” assuré et une perte de gaz le temps de la serrer à fond.



Le chargement en plombs se fait via un barillet en plastique à huit trous. Bizarrement, la culasse se lève pour l’opération…



Tenue en main : bonne. Le pistolet est trop léger (500 grammes) car la carcasse est presque toute en plastique et certaines commandes sont moulées et non fonctionnelles : arrêtoir de culasse, bouton d’éjection de chargeur, sécurité de droite…
La sécurité de gauche est fonctionnelle et bien utilisable.
La hausse est (divine surprise !) réglable en dérive grâce à une vis Allen (clé fournie).


Le tir, à sept mètres

Visée agréable (points blancs bien lisibles) mais, en double action, détente lourde !!! (4,3 kg) Néanmoins, à fond de course on sent une bossette et cela aide pour tirer (arrivé sur une bossette, on arrête la pression “bourrin”, on affine la visée puis on efface le reste du poids). Les armes réelles des fonctionnaires sont également très lourdes au tir (pour éviter les bavures ?) : pour le SIG-2022 actuel, 4,5 kilos.

Très décevant en revanche, le tir en simple action (donc après pré-armement du chien) ne conduit pas, comme en réalité, à une détente moins longue et nettement moins lourde (4,2 kg)…

Mais les résultats sont pluss que corrects (canon, rayé, visée réglable).
Voici trois plombs tirés à sept mètres en double action, et en simple action . La puissance est donnée pour 3,2 à 3,5 joules (120 m/s). Autonomie : dix barillets.



Sans son laser, ce pistolet se prête très bien au tir de police avec dégainé du holster*.

Ici, c’est un modèle “paddle” de chez le spécialiste israélien Fobus, qui se glisse à l’intérieur du pantalon. Cet étui est en plastique dur (c’est la mode, fini le cuir !) et on préférera, du coup, une arme en plastique dont le bronzage ne sera pas abîmé par les interminables dégainés-rengainés de l’entraînement (nécessairement intensif ).





CONCLUSION : une arme hors normes, mais pour laquelle on ne se relèvera pas la nuit ! Originale par son look, certes, bonne tireuse “de police”, mais je ne sais pas pourquoi Doug Koenig (“le meilleur tireur du monde” !!!) a craqué… Des royalties ?

Difficilement trouvable en France (comme beaucoup d’armes courtes Gamo), mais dispo chez Sodeco (115 euros en nov. 2012).


Le “vrai” Beretta/Stoeger 8000 Cougar, made in Turquie…!


Amicalement, Doc Jidé


7 réponses

Dans les pistolets/revolvers dont la culasse se lève, il y a (il y avait, plutôt, car c’est ancien) :

- le Kimar CK-92, une copie de Beretta faite en Italie :


- le Crosman 1008, une copie de pistolet S&W genre 52 :

Chez mon armurier il y a toute la gamme Gamo en arme de poing ! Et en arme longue aussi, il ne vend quasiment que ça en AC…

Ðoc Jidé : C’est donc qu’il n’y a pas de frein commercial, mais juste une méconnaissance de la marque parla plupart des magasins ?
Mais au fait, ton armurier, il est près de l’Espagne, non ???

Bonjour,
En fait c’est la réplique, façon « désert », du Gamo PT-80, le même en noir. On trouve les pistolets Gamo sur les sites d’armuriers (j’ai acheté le mien chez Arprotech), et la marque vient de sortir un pistolet « Tactical », ayant pour base le P-25,  avec silencieux et annoncé pour 170 mètres/s (avec diabolos), ce qui le met quasiment en n° 1 pour la vitesse dans la catégorie (avec certains pistolets russes quasiment introuvables en France).

Ðoc Jidé : Merci pour tous ces renseignements !!! Et bonne nouvelle pour ARPROTECH, un VPCiste que nous apprécions particulièrement (http://www.arprotech.com).
Voilà leur gamme :

Le PT-80 existe aussi en version Tactical, avec silencieux cachant un canon (beaucoup) plus long et vendu avec toute une série d’accessoires tactiques. Les tests sur YouTube sont plutôt favorables – pistolet puissant et précis, et un vrai blowback.
Pas facile à trouver en France, par contre.

Ðoc Jidé : Vérifie ! J’ai peur que tu confondes avec les P-25 ou PT-85 ???
Celui-ci sera reviewé dans Jidénet en janvier.
Le PT-85 « long » avec ses red-dot et laser vaudra dans les 300 euros une fois en France, ça commence à faire beaucoup…




Il semble que le PT-85 soit l’évolution blowback du PT-80. Il est vendu en tactical, mais le nouveau modèle (avec P-25) est plus intéressant car plus puissant. Je trouve le PT-80 très agréable en main (je ne savais pas qu’il répliquait un Beretta mais la ressemblance est certaine), sa détente est en effet assez lourde, et le système de culasse basculante lui fait perdre de la puissance (comme pour les revolvers, avec mauvaise compression du gaz), celle-ci étant néanmoins très raisonnable (vers les 120 m/s).

À noter que le Gamo AF-10 est assez inédit, car c’est le seul pistolet « break barrel » du marché pouvant contenir un chargeur de BB’s (10), tout en pouvant aussi accepter des diabolos (un par un).

Sinon je confirme le sérieux d’Arprotech et leur excellent SAV. J’ai eu un souci sur un Crosman C-11 (fameux petit pistolet), ils me l’ont réparé et renvoyé très rapidement. J’ai vu qu’en ce moment ils ont réassorti la marque Crosman (ils vendent aussi de magnifiques CZ, mais c’est de la 1re catégorie ;¬), espérons qu’ils diffuseront aussi un jour la marque Anics, qui fait des pistolets avec « long barrel », ou encore Daisy (très beaux looks). — Amitiés

Le PT 80 « Tactical » se trouve encore, dans la configuration suivante : « Pistolet à co 2 calibre 4,5 mm, 8 coups en barillet. Equipé d’un point rouge diamètre 30 mm et d’une lampe de combat au xénon d’une puissance de 35 lumens. Pile 3V lithium fournie, déclencheur à la poignée. Canon équipé d’un silencieux dévissable. » (Source : armurerie Municentre, qui le vend 249 €, on le trouve moins cher chez Meyson).
Tous ces accessoires font plus que doubler le prix de l’arme, et la qualité du « silencieux » est à démontrer. Dans cette zone de prix (200 €), l’achat du P 25 paraît donc préférable (sauf si l’on n’aime pas le blowback).
 

Oui Jidé on est pas loin de l’Espagne ici ! Mais il a surtout l’air d’être en partenariat avec Gamo, arme longue ou courte, projectile et lunette c’est Gamo chez lui, il faut refuser franchement la marque pour qu’il se décide a commander autre chose !!!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.