Le « Glock » (SA-177) de Umarex, CO2, BBs

Par Jidé le 4 oct 2010

Le « Glock » de Umarex déjà présenté dans nos colonnes (voir ici), mais vu cette fois par notre nouveau rédacteur, Mitch… avec le même pistolet de Doc Jidé confié en gun-sitting !


1. Caractéristiques et présentation

Pistolet semi-automatique – Calibre 4,5 mm BB’s
Système blowback – Double action uniquement
Chargeur 19 coups – Rail Picatinny sous le canon
Carcasse en plastique – Culasse en métal – Hausse et guidon en fibre optique fluo – Détente en plastique avec sécurité (non fonctionnelle)
Puissance : 2,5 J (115 m/s) – Poids : 662 g
Cartouche de CO2 12 grammes dans la poignée (et non dans le chargeur) – Autonomie : 5 chargeurs
Prix (2010) : 110 euros


PACKAGING : Pas de surprise de ce point de vue, c’est conforme à ce que l’on peut attendre pour un pistolet de cette gamme de prix.



LOOK : J’adhère totalement !!! C’est pour moi l’un des principaux attraits de cette arme ; maintenant le « style Glock », ont aime ou on n’aime pas…



PRISE EN MAIN : Aïe ! La carcasse étant tout en plastique et l’arme n’étant pas bien lourde (a peine 700 g), je ne peux m’empécher de penser que ce « Glock » est décidément plus proche de mon vieux Elite II que de mon CP-88 long qui est pour moi le top du top en matière de CO2 loisir. Dès bons côtés ? Il y en a ! Le « grip » présent sur la crosse en constitue un.

ORGANES DE VISÉE : On appréciera la luminosité de la fibre optique (qui peut toujours être camouflée au marqueur noir, si on n’aime pas ça). On regrettera l’absence de réglage possible de la hausse.



L’EFFET BLOW-BACK : YES !!! Gros pluss de ce Umarex SA 177 , l’effet blow-back* est présent juste ce qu’il faut pour avoir un tir fun* sans pour autant avoir besoin d’une poche de glace sur le poignet le lendemain parce que la séance d’hier aura duré trois heures ! Très présent lors des quatre premiers chargeurs, il se fait plus discret au cinquième pour totalement disparaître au sixième. Lorsque le chargeur est à sec, la culasse reste bloquée à mi-course, évitant ainsi les tirs à sec involontaires.


LA DÉTENTE : Oh, que c’est vilain ! Tout en plastique, épousant tant bien que mal l’index et SURTOUT, une sécurité en plein milieu qui vous cisaille le doigt à chaque pression ! Sécurité qui (au passage) est purement décorative…


2. On passe au tir de plinking !


PUISSANCE : Avec ses 2,5 joules, ce « Glock » est largement suffisant pour se faire plaisir en plinking* à 10, 12 ou 15 mètres. La preuve ! J’ignore ce qu’il en est pour vous, mais pour moi : arme à canon lisse + BB’s + blow-back = PLINKING… !



C’est pour moi le domaine de prédilection de ce « Glock » : le plinking ! Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne démérite pas ! Tout y passe : bouteilles en verre, en platique, canettes… Voilà le résultat après pratiquement 3 heures de tir et un bon paquet de cartouches de CO2 (elles s’enchaînent à un rythme effréné !).

3. Tir sur cible


Canon lisse, billes d’acier et blow-back* peuvent-ils rimer avec précision honorable ? Pourquoi pas ? L’objectif n’étant évidemment pas de prétendre comparer notre « Glock » à une arme de match, mais plutôt de s’assurer qu’il est capable de résultat cohérents.
Conditions de tir : tir en appui à une distance de 8 mètres, un tir toutes les 10 secondes environ, l’équivalent d’un chargeur par cible, le tout sur une cible tout à fait « non officielle » au format A4 : première série , c’est juste la prise en main…



Voilà au moins des résultats qui se passent d’interprétation ! L’absence de réglage possible des organes de visée se fait cruellement ressentir… Le SA-177 un arrosoir ? Sûrement pas ! Nous parlions de cohérence des résultats, et cohérence il y a (tout est en bas à gauche).
Avec un peu d’habitude, les groupements se resserrent [N.D.L.R. : Il ne faut surtout pas contre-viser, c'est-à-dire dans notre cas viser en haut et à droite, dans un test, mais juste apprécier la taille H+L, hauteur + largeur, du groupement obtenu. Remarquons au passage que, plus Mitch tire, meilleurs sont les résultats, et ça n'est pas l'arme qui fait ça...]

LE « GLOCK » UMAREX SA-177, CE QUE J’EN DIS
(ne voir dans cet intitulé aucune référence ou ressemblance
avec quelque chose d’existant )

— J’ai apprécié son look*, son blow-back*, sa puissance ainsi que son prix très raisonnable ;
— Je regretterai une carcasse plastique, une détente tout aussi plastique, avec une sécurité gênante, ainsi que l’absence de réglage possible de la hausse [N.D.L.R. : c'est un Glock !!!]
— Dans sa catégorie, cet Umarex est soumis à forte concurrence, le Sig Sauer X-Five ou encore l’Umarex HPP, semblent en effet éviter certains écueils imputable à notre Glock…
— Score (mon coté étudiant !) : 14/20

Amicalement, Mitch


10 réponses

Le doigt scié par la (fausse) sécurité de détente ? Je n’ai pas ressenti ça…
Tu es sûr que tu utilises bien le milieu de la dernière phalange de l’index pour appuyer ?

Oui doc, milieu de la dernière phalange !
Je voulais mettre l’accent (et j’ai mis le paquet !) sur le fait que cette détente ne me convenait décidément pas.
Après, elle ne risque pas non plus de nous amputer d’un doigt, c’est simplement désagréable…

Même pas Arno : ce n’est pas la sécurité qui est à proprement parler coupante, mais plutôt les 2 bords de la fente de la détente dans laquelle la sécurité se glisse. En fait la sécurité rentre complètement et ce sont les arêtes de la fente qui font mal au doigt…
Faudrait limer les arêtes pour les arrondir.

« Faudrait limer les arêtes pour les arrondir. »
Chose que je vais bien me garder de faire, rassure-toi Jidé^^

Merci pour la review !
Pour la sécurité sur la queue de de détente, comme elle est factice, c’est toujours possible de la coller en position « enfoncée », je pense.

Merci Robin,
Oui, plein d’astuces sont envisageables.

Merci Doc :)

ATTENTION GROSSE PROMO!!!
Le Glock est a 80E chez Sodeco : http://www.sodeco-new.com/catalog/product_info.php?products_id=4198

pour la sécurité, un petit morceau de scotch chaterton noir et le tour est joué, fini le cisaillement de l’index.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.