Encore meilleur (dans le bas de gamme) que l’Elite II
le pistolet Beretta 90-Two casse la baraque !

Par Jidé le 9 oct 2012


Encore meilleur que le Beretta Elite II,
le Beretta 90-Two casse la baraque du “low-cost”


Voici une review de ce nouveau Beretta Umarex après des cartons enthousiasmants cet après-midi ; en attendant les détails, regardez les caractéristiques de la bête dans la page d’Arprotech (prix : < 80 euros) :
arprotech.com/shop/pistolet-beretta-90two.html


Le Beretta 90-Two a bénéficié ( dans sa version réelle 9 mm) d’un lancement marketing assez ridicule : ce serait “l’arme du soldat du futur” !

(Je vous ferai un jour une page présentant toutes les imbécillités imprimées, tournant autour de ce concept du troufion de demain… J’ai des archives !).


En air comprimé, on connaît la version à barillet du 92-FS, tout métal et de bonne précision, avec plusieurs finitions dont un nickel/bois impressionnant…

Et aussi la version blow-back sous forme du GSG-92 qui ne m’avait pas beaucoup convaincu lors de sa sortie…

Puis un Beretta Elite II très bas de gamme mais très bon tireur (dont je n’ai pas fait de review détaillée mais qu’on peut voir ici).

Et le tout dernier donc, un Elite II amélioré, le 90-Two à 80 euros qu’on ne laissera pas passer…

Dans les nombreuses possibilités de créer une arme pas chère mais bonne tireuse, on note plusieurs catégories :
— des reproductions inertes (toutes les commandes étant moulées et non opérantes, chien, sécurité, culasse…) mais qui présentent des vedettes à succès comme le Colt Defender…
— les mêmes, inertes, mais pires encore puisque full-plastique ; c’est là que je place le Beretta Elite II…
— et enfin des engins représentant au mieux l’arme originelle y compris ses accessoires (Colt Combat, et aujourd’hui 90-Two) tout en ne respectant pas (évidemment, puisque le prix…) le fonctionnement d’origine (glissière fonctionnelle, blow-back, visée réglable)…






Caractéristiques



De tout cela tirons le principal : oui, l’arme est trop légère, et quasiment tout plastique, mais c’est là son seul défaut. On n’aimera peut-être pas non plus la présence de la vis sous le chargeur (qui n’apparait pas sur la première photo de cette page mais ici oui ).


En détails


L’arme est belle (couleur du plastique original, non peint : réaliste), elle est bien en main (mieux que le 92 réel, qui a le grip d’un manche de pioche ; je ne sais pas si le re-design du 90-Two a en réalité pallié aussi ce défaut du premier de la famille), la visée est claire et nette, et surtout surtout la détente est parfaite.

Une arme qui tire en double action (comme les pistolets modernes depuis le P-38, mais pas le Colt 1911) a comme avantage de tirer plus vite sa première balle que si on devait armer le chien d’abord ; mais le contre-coup, c’est que cette première balle part n’importe où ! Certains prétendent qu’il vaut mieux la tirer en l’air ou dans le sol plutôt que d’essayer de viser son adversaire… performance qu’on réserve à la deuxième cartouche qui a bénéficié du rechargement automatique et donc d’un chien déjà armé). Tout cela car le premier coup en double action donne à la détente un poids intolérable (plus de cinq kilos dans certains cas, par exemple les SIG de nos policiers).

Sur le Beretta Elite II comme sur le 90-Two, cette détente est un charme, fluide, légère, longue, constante… Elle nous fait bénéficier d’un tir hélas non blow-back* mais ayant les qualités du blow-back… mais sans en consommer l’énergie en vidant prématurément la sparclette.



Le chargeur est donc du type ”complet”, avec BBs, cartouche de gaz et tout le système d’injection du CO2 . Il est le plus agréable possible à grailler* : le curseur pousse-billes peut s’accrocher en bas pendant l’opération de chargement des 21 BBs, le ressort n’est pas du type à ensanglanter les phalanges ou à arracher les ongles, le trou à BBs est de la bonne taille, enfin tout va bien !





Hausse et guidon bien moulés, sans défauts et je me fais petit à petit aux trois points… que je n’aimais pas quand je ne faisais pas de tir de vitesse…



La culasse est mobile — je ne savais pas trop pourquoi au début, pour faire pluss vrai ?



En fait cette glissière peut servir à armer le chien — pourquoi pas ? C’est le manuel qui me l’a dit, moi j’armais le chien avec le doigt…
Chien désarmé ; chien armé . Notez que la sûreté de l’arme réelle (remplacée par celle que nous verrons juste plus bas) n’est pas utilisée (elle est fixe, venue de moulage).



Les designers italiens ont bossé énormément sur cette arme du futur ! À preuve qu’ils ont même prévu que certains soldats du III millénaire pourraient trouver ringard de mettre un rail Picatinny sous le canon. Ils ont donc prévu un cache-rail amovible !
C’est fidèlement reproduit sur notre modèle.



Dans la même optique (“la mode dans l’armement”), ils ont supprimé l’avant repose-doigt du pontet, car cette tenue de l’arme n’est plus “in” de nos jours.

Voici une vue des gravures (très officielles) de l’arme…



… ainsi que de la sécurité , du style qu’on connaît de plus en plus sur les A.C. : discret et fonctionnel.



Au tir !


C’est déjà fait (et c’est excellent) mais il faut le temps de prendre les photos et de mettre en page.
Tout ce qu’on peut dévoiler : réservez au moins 25 mètres dans vos jardins :-)



La suite très vite !Amicalement, Doc Jidé


2 réponses

Bonjour Doc,
Vu votre enthousiasme, j’ai bondi sur une bonne promo faite par Sodeco (moins cher encore que le Beretta Elite 2) pour l’acheter. Et je confirme votre diagnostic, cette arme est un vrai plaisir. Souplesse, légèreté, puissance (comme le Beretta Elite 2, et à mon avis on dépasse les 120 m/s), look agréable, bonne précision, et chargeur grande capacité. La culasse mobile est factice, mais cela permet d’armer plus vite en tir simple action.
Seul (petit) bémol, la poignée de vissage de la cartouche, qui n’apparaît jamais sur les photos commerciales, mais c’est un détail. Sinon l’arme est plus légère que le Beretta Elite 2 et, gros avantage à mes yeux, la sparclette est intégrée au chargeur. Ce système est idéal car en cas de fuite des joints, ce qui est le talon d’achille des armes CO2, on peut simplement changer le chargeur pour environ 30 euros, ce qui épargne bien des soucis.

Bonjour,
79.90 chez arprotech et 75.50 chez tir loisirs, mais en rupture tous les deux, vous ne savez pas ou je peux le trouver a ce prix, car pour l’instant je ne l’ai pas trouvé moins cher que le beretta elite 2 (54 euros chez arprotech, 54 tir loisirs)  Il est vraiment meilleur que le beretta elite 2 ?
Merci
 
Cordialement
 
Christophe

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.