Tous sur les armes Bill Day

Par Jidé le 10 jan 2013



NOTE DE LA RÉDACTION


Grâce à notre correspondant aux States, D.J. Eponym, et pour la première fois, l’armurier et “tuneur” américain Bill Day accepte une interview en français ! Enfin on va tout savoir sur cette production presque confidentielle (anciennement NAR Co.), faite par un grand artisan pour les plus exigeants et les plus riches des tireurs “off lan”.

— John, peu d’Européens ont la chance de connaître votre production. Comment expliquez-vous cela ?

— Deux réponses possibles: le niveau des prix, qui confine mon oeuvre à quelques pétroliers texans et à des forces spéciales du Golfe… Et aussi que les Français ne sont pas, pour l’instant, l’esprit Bill Day !

— Gageons que cela changera vite grâce aux médias ! Votre cheval de bataille, c’est de laisser au tireur de choix de sa visée ?

— Entre autres ! Selon que la cible est à un ou dix mille mètres, je veux qu’elle n’échappe pas à mon client. Aussi chacun de mes pistolets possède une lunette, un point rouge, une hausse, un guidon (de qualité aérospatiale), un petit dioptre et un gros oeilleton.



— Mais cette arme n’est pas une Bill Day ? Je crois même reconnaître un Walther ?

— Vous avez raison, je tioune, je customise, je n’ai pas le temps de m’occuper des pistolets. Mes clients s’intéressent plus aux accessoires qu’au reste, certains ne tirent même que des billes en plastique. Mais c’est moi qui ai vissé moi-même tous les accessoires. Et j’ai fait les trous.

— Les trous ?

— Celui [flèche jaune ] de l’oeilleton et celui plus petit [flèche bleue] du dioptre. En dessous [flèche rouge] la visée sans rien du tout. [NDLR : utile quand toutes les piles sont à plat.]



— Et voilà le fameux guidon qui vous a fait connaître quand vous n’étiez encore que chief-customizer de la société NAR Co.

— Le chic a été de mettre des protections de part en d’autre pour empêcher les coups de vent. Le guidon est en nawak de qualité aérospatiale.

— Une dernière question : que dit-on chez Bill Day d’une arme de poing sans bipied ?

— Beuhhhhrrrrr ! [Bill crache par-terre.]

— Voilà une opinion sans fard et bien tranchée qui ne peut venir que la bouche d’un grand spécialiste !




— Eh bien, cher Bill Day, nous ne pouvons que souhaiter que vos productions indispensables soient bientôt aussi recherchées dans nos pays que chez vos actuels riches et oisifs clients ! Comptez sur Jidénet pour faire connaître par une review enthousiaste vos idées aussi dispendieuses qu’inouïes…



La suite bientôt… Amicalement, D.J. Eponym








Et tout ça… pour m’amuser et pour vous présenter (dans la série “Les optiques et les montages”) des composants nouveaux qui ne peuvent que donner envie de créer des armes futuristes !


Voici un montage à 45° qui vous permet de monter un red dot* sans pour autant empêcher la visée d’origine de votre arme.
À noter : la partie “femelle” est strictement au format Picatinny* ; en essayant de le monter sur vos race-guns favoris, vous découvrirez, ébahi, que toutes ces armes sont équipées de rails Weaver* — incompatibles pour cette utilisation précise !
Attention, donc, à ce double format, ce sont des faux jumeaux !

D’autres modèles dans le même genre

… mais qui ne présentent pas le défaut des jumeaux.


Un objet bien pratique, pour faire passer un anneau de montage prévu pour un diamètre 30 mm en anneau un pouce…


Et encore d’autres possibilités de coller toujours pluss de gadgets sur votre arme…





Nota bene. — Une grande partie des accessoires figurant sur cette page ont été achetés sur le site hongkongais eHobbyAsia, que je vous recommande.




La suite bientôt… Amicalement, Doc Jidé


2 réponses

Et oui, et le jour où ils n’ont plus toute leur quincaillerie digne d’un sous-marin atomique, les heureux possesseurs de ces armes de poing ou de pied, on ne sait plus, ratent un éléphant dans un couloir ;-)

J’hésite entre drôle et consternant en ce qui concerne les « tuneurs » de flingues a cette sauce !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.