U.S.A. : Fin du deuxième amendement…
… pour les Européens !
(Voir les mises à jour !)

Par Jidé le 14 nov 2016


Les exportations d’armes de tout modèle(air comprimé…) des États-Unis vers les particuliers européens, c’est fini !

Fin du 2e amendement !



“Cela a commencé en douceur et de façon toute rationnelle : “Les États-Unis cessent tout transfert de technologie de haut de gamme (…) parmi lesquelles (…) les lunettes de tir (…)”

Normal : nous, les States, on n’allait pas laisser les Rouges, les Jaunes, et tous nos autres ennemis de l’époque s’équiper de notre super-armement avec lequel on voit Ben Laden aussi la nuit — même le Macintosh de l’époque 1985 fut banni de tout commerce avec les cocos… hi-tech oblige.

Puis des bavures ont eu lieu : un red-dot jouet Crosman à 12 dollars refusé à la vente par Pyramydair ! Hi-tech ? On sourit, rien de bien grave.

Quelques années plus tard, l’excuse devenait plus confuse : “Nous n’exportons plus vers l’Europe car ça fait trop de paperasses.” Culottés, les mecs ; c’est nous qu’on est les clients quand même, vous pouvez remplir un cerfa !

Encore quelque temps, et on nous raconte : “Plus d’exportations de commandes de plus de 100 dollars.” Alors là, point d’interrogation : virer les petits clients, certes, ce sont des ratés au pays du dollar — mais les gros, quelle mouche les pique ? Adieu les crosses Boyds

Une ou deux années encore, on s’aperçoit qu’il n’y a plus de cartouches de .22LR chez nos armuriers français : les Américains ont tout acheté, parce qu’ils ont peur que leur président leur coupe le droit aux armes (le fameux deuxième amendement). Dans la foulée, ils achètent aussi les fabricants ! et Lapua ou SIG se transportent outre-Atlantique…

Un autre jour, Optics Planet accepte un achat de lunette Weaver T-36, accuse réception, fait mine d’expédier, et deux mois après aucune nouvelle (et aucun débit d’argent)

Et puis le couperet est tombé plus bas encore : ce mois-ci Airgun Depot puis Pyramydair me refusent “à cause de la loi” l’envoi d’une arme à diabolos et CO de bas de gamme  dont le hi-tech se fout comme de son premier drone….

F.i.-fi, c’est fini… Armureries interdites aux chiens et aux Européens…

Et pendant ce temps-là, qu’est-ce qu’on fait ? On exporte notre roquefort (si ce n’est pas de la haute technologie, alors je me fais pape !) ET MÊME NOS T.G.V. (décision prise hier 26 août 2016).


Que reste-t-il ?

Pleurer, bon, ça y est, c’est fait.



Se raisonner : après tout, les États-Unis ne fabriquent eux-mêmes et chez eux que des armes qu’il a toujours été impossible d’acheter via la Poste (les catégories B et C). Tout le reste vient de Chine, de Tchéquie, de Turquie, de Finlande, de Russie, d’Espagne, d’Allemagne… à part les carabines à air (Crosman…) pour adolescents… Même les armes de pur western sont fabriquées en Italie. D’ailleurs comptez les médailles olympiques américaines en tir !

Après mûre réflexion et examen de tous les reçus de mes importations étatsuniennes, deux catégories : les choses achetées là-bas parce que vraiment uniques ou vraiment moins chères (uniquement des pièces de grande valeur car les bénéfices sur le port exercés par les transporteurs privés sont plus qu’usuraires — et il ne s’agit pas de la T.V.A. qu’on appelle souvent à tort droits de douane —, quadruplant le prix d’un petit objet).

Et, deuzio, les choses européennes achetées là-bas car disponibles un an avant chez nous (pourquoi ?) ; je dois avouer que pour frimer avec un scoop pour Jidénet j’ai dépensé plus d’une fois cent vingt dollars pour une arme qui en valait 55… Eh bien ça, je ne vais pas le regretter ! (Je vais peut-être économiser encore pluss que quand j’ai cessé de fumer ? soit 1500 €/an.)

Quant aux vraies armes U.S. made in U.S., de toute façon, je n’ai jamais pu les avoir que par l’intermédiaire de mon armurier préféré (ou hélas souvent chez un armurier détesté car il avait l’exclusivité), et cela perdurera.

Messieurs les Ricains, bye bye, je vous salue bien ! Et vivement que Monsieur Trump mette de l’ordre dans cette gabegie (P.-S. : c’est un “joke” !)…


Mise à jour, novembre 2016


a) Pour Optics Planet, j’ai reçu des nouvelles : visiblement, la lunette n’était pas interdite mais hors stock. Je vais donc peut-être la recevoir, cent onze jours après, sans autre explication.

b) Pour Trump, vous avouerez que j’ai eu le nez creux !!!

c) Pour le Smith  Wesson Model Nr. 3, il est arrivé en France, via Sodeco !
(c’est ici).



Amitiés, Doc Jidé





Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.