Une cible anti-rebonds pour l’A.C. garantie full-auto à domicile

Par Jidé le 18 jan 2011

Une C.A.R., ciblerie anti-rebonds !

ATTENTION : selon certains officiels, politiquement corrects, cette page contiendrait des informations dangereuses. Si vous accordez, par ignorance, quelque crédit à ces personnages, consultez vos avocats avant toute séance de tir !


Ma cible habituelle « air comprimé » à 10 ou 15 m est scotchée sur un carton d’emballage, rempli de vieux magazines ; ce carton fait un peu plus que le format de deux feuilles de papier, c’est-à-dire à peu près A3… C’est bien pour de la précision, car aucun projectile ne sort du carton !

Mais pour du tir de vitesse, du DUEL AC*, inexploitable : bonjour le mobilier environnant !!! Donc, CONSTRUCTION VITE FAIT BIEN FAIT D’UNE CIBLERIE plus protectrice de l’environnement [N.D.L.R. Depuis la sortie de la SteelStorm d'Umarex, on peut même affirmer que la ciblerie est garantie "full-auto à domicile" !] :



180 cm de haut, 65 cm de large (ici équipée du’une cible « Taylor » format A3 sans marges).
Bois pas cher (tasseaux juste équarris), collés et vissés. J’ai mis par la suite des roulettes dessous afin d’accélérer la mise en place puis le rangement (derrière une porte de cuisine).

Fond en tôles d’acier 5/10e de mm d’épaisseur, 50 cm de large, fixées ensemble par de petites vis à tôle Parker autotaraudeuses (très petites vis, il ne faut pas qu’elles soient elles-mêmes un risque de ricochet) soit 2 x 50 cm de haut (tôles dispo dans toutes grandes surfaces de bricolage)..
Les tôles étant simplement suspendues souplement (juste 2 clous sans tête en haut, voir schéma plus bas), et plus petites que l’encadrement de bois, elles reculent au choc, absorbent l’impact, et le projectile tombe par terre dans un rayon bien inférieur à un mètre.

Pour respecter la Sécurité : tir avec lunettes obligatoires, et pas de spectateurs « civils » sur le pas de tir ! Les BBs bien sûr, après avoir chu, peuvent rouler au sol sur plusieurs mètres, mais sans danger.
Si vous le désirez, vous pouvez : a) atténuer le bruit des impacts sur la tôle ; b) empêcher les projectiles de tomber tout de suite par-terre ; c) assurer des trous bien ronds dans le papier… tout ça en collant à l’aide d’aimants votre cible de papier sur un carton ondulé récupéré d’emballages…

Je ne conseille pas de récupérer les BBs pour les tirer une deuxième fois, même si vous usez du B.M.B.M. que l’on verra ci-dessous.

Voici un schéma bien détaillé de notre montage ; la cible peut être utilisée dans les deux sens, il n’y a pas d’avant ou d’arrière ; en fait, sur la nôtre, une des faces supporte (avec des aimants !) un gros porte-cibles de 17 x 32, ce qui nous met à l’abri de tout écart intempestif lors de tirs de précision mais avec des armes inconnues…



Ce début d’article fut publié il y a deux ans ; la ciblerie a aujourd’hui reçu des milliers et des milliers de diabolos et de BBs : pas un n’a excessivement rebondi ni ricoché. La tôle n’a pas été percée.
Pour lui redonner un coup de jeune, nous en avons retourné les tôles pour que les parties planes vierges reviennent vers le milieu ! (On doit repercer quatre trous.)



À bientôt Amicalement, Doc Jidé




Le B.M.B.M., balai magnétique pour billes métalliques


La cible décrite en haut de cet article s’est donc avérée bonne pour le service : les plombs s’écrasent et tombent au pied ; mais les billes tombent, rebondissent par-terre et roulent un peu partout…
Pour lutter contre ce fléau, nous allons construire un balai magnétique !!!



Munissons-nous de deux forts aimants. Ici ce sont des modèles modernes au néodyme (powermagnetshop.de) — Fixons-les l’un à l’autre…



Un bout de ferraille quelconque constituera le manche du balai…
Quand on approche le balai des BBs baladeuses, hop, elles s’y collent : même pas besoin de se baisser !!!



À bientôt Amicalement, Doc Jidé



Fabriquer une B-DIAG (boîte à diabolos gratuite)


Les plombs de 4,5 mm en vrac, bien sûr, on n’a pas le choix : non seulement les plombs « match » sélectionnés vendus en boîtes, bien rangés, sont chers, mais ils sont rares (pas le choix de la marque et du type ni du calibre) et (d’après une étude faite par les Cahiers du pistolier et du carabinier il y a… très longtemps) ils ne valent pas mieux que les autres :-(

Mais quant à les trimbaler, toujours en vrac, pendant des semaines, secoués dans la valise de tir ? Ah, elles doivent être bien ovales et tordues, les jupes de nos plombs chéris calibrés au centième de millimètre ! Et combien de fois cette p*** de boîte s’est-elle ouverte toute seule dans le sac ? Alors ? Acheter une boîte dans le commerce, à 15,90 euros ? Wa-ou, non ! Fabriquons notre boîte à plombs !


Procurons-nous une grille en plastique telles que celles qui contiennent les cartouches de 22 long rifle :


Collons-la sur un carton ou une mousse :


Trouvons une boîte (plastique, métal…) d’une taille adéquate (par exemple une boîte de boules Quies) ; coupons le carton ou la mousse à sa taille ; puis fabriquons une seconde couche comme la première…
L’épaisseur doit être telle que les plombs ne remuent pas trop quand c’est fermé (ajouter une couche de carton si nécessaire). Remplissons… Voilà ; en plus, vous verrez comme c’est déstressant au tir que d’avoir ses plombs « toujours dans le bon sens » et « rangés 5 par 5 »…




À bientôt Amicalement, Doc Jidé

Les articles ci-dessus ont déjà paru en 2009 dans un vieux forum ; ils ont été collationnés par notre ami SASSAN, merci à lui…

2 réponses

De rien jidé ^^

Je n’avait toujours pas vu cette article,
Vraiment super cette C.A.R, surtout si même les BBS ne rebondissent pas c’est vraiment intéressant!!
 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.