Poudre noire : dépannages (1)

Par Jidé le 20 déc 2010

Avec la poudre noire, et quand on utilise des revolvers , il peut arriver des problèmes — un des plus courants et pas graves, c’est un coup qui ne part pas. Juste le bang de l’amorce…

SÉCURITÉ d’abord : laisser l’arme en direction des cibles et attendre une minute ! Un « long feu » (inflammation retardée) est possible.

Ensuite, tirer une deuxième amorce, une troisième : le fin canal au centre de la cheminée peut être sale, bouché (huile souvent).
Tirer les autres balles, puis on démonte le barillet…



On dévisse la cheminée fautive, et on secoue énergiquement pour faire tomber vers l’arrière la poudre et la semoule (c’est là qu’on verra aussi quand on a versé deux fois de la semoule et pas de poudre, ou la semoule puis la poudre — il ne faut (il ne faudrait !) jamais bavarder ou être distrait lors du chargement !

Dans le cas le plus simple (exemple : les Colts 1851 ou 1860), on n’aura plus qu’à poser le barillet sur un support troué (ou tenu fermement sur le bord de la table), et frapper avec une tige quelconque solide (vieux foret tronçonné…) d’un diamètre légèrement inférieur à la cheminée.

Quand on a affaire à un Remington de la série 1858… ça ne marche plus !
Les chambres des 58 sont forées et taraudées de travers pour faciliter la mise en place des amorces (la différence est très nette : le Rem est plein plus pratique et rapide à charger en amorces que le Colt).
Du coup, notre tige métallique va s’insérer aussi de travers et frapper à un très mauvais endroit martyrisant la balle sans la faire sortir.

Une solution : confectionner une tige qui aurait un endroit moins épais que le reste… Bien sûr on oubliera le foret raccourci, impossible à travailler, et on cherchera un objet (clou !) en fer « normal »…
Pour amincie la zone : on fixe la tige dans une perceuse réglée à moyenne vitesse et on applique une lime plate à métaux (ça prend du temps, il ne faut pas se dépêcher).


Et voilà ! Nous forcerons à la main la tige à être bien concentrique avec le barillet lorsque nous frapperons.


La suite : pareil, mais sans marteau.

La suite d’après : comment faire avec un pistolet ou un fusil.


À suivre, donc… Amicalement, Doc Jidé


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.