Un barillet maison pour 22xx Crosman par JV09

Par Jidé le 6 avr 2012




Les armes à CO2 Crosman : un principe simple basé sur un Meccano de peu de pièces, standardisées, faciles à fabriquer, voire frustes. Le résultat est un bon compromis : un coût d’acquisition modéré et pourtant des performances de qualité honorable.
Mais aussi un boulevard ouvert aux “customiseurs” ou modificateurs de tout poil. C’est dans cet esprit que s’inscrit le dispositif décrit dans les lignes qui suivent.
Il s’agit sur les séries 2240 et 2250 de limiter la corvée du rechargement entre chaque plomb en installant un barillet amovible (8 couss).



Un (ou une !) Crosman 22xx à répétition…

Une crosman 2240 ou 2250 à répétition… c’est essentiellement :

 le boîtier de culasse basique en résine renforcé avec de la pâte à réparer :



… et fraisé :



… qui supporte le “mécanisme” :



Et c’est tout ! Avec bien sûr :

des outils :
 petit tour,
 perceuse-fraiseuse,
des ingrédients :
 quelques petits morceaux de plaque de PVC,
 du rond de PVC de 30 mm (ou mieux de Nylon qui glisse mieux) pour le barillet,
 de la tige de laiton de 8 mm pour refaire une culasse,
 des petites vis de récup.

Dans l’espace disponible on peut loger un barillet de 27 mm de diamètre maximum. On peut donc aller jusqu’à 8 plombs :



Un barillet, c’est aussi renoncer à la visée directe : vivent les points rouges et les lunettes !
Mais ça marche !
Bien sûr il faut tourner avec les doigts le barillet entre chaque coup ; il se met en place bien en face du canon grâce à une bille d’indexation. L’automatisme complet, ce serait bien, mais on verra plus tard si c’est à ma portée.

Deux points pour terminer :

 L’étanchéité est assurée par le joint torique du pousse-plomb qui plaque le barillet contre le boîtier de culasse : il faut le positionner soigneusement par essais successifs.
 On peut adapter ce dispositif sur un boîtier de culasse en acier : le principe de réalisation reste le même.


À bientôt… Amicalement, JV09


LA SUITE EST PARUE :
un chargeur linéaire !


4 réponses

Bonjour! Et bravo!!!
Pourquoi les encoches extérieures sur le barillet ?

Il n’y en n’a pas sur la photo du haut
Pour que lesdoigts ne glissent pas?
à+ Boris

JV09 : les encoches extérieures sur le barillet ou tout du moins sur son dessin : c’est pour faciliter la rotation, une question de « feeling »…

J’y vais aussi de ma question : des bricoleurs moins doués et moins équipés peuvent-ils envisager d’utiliser des barillets du commerce ? (micro-barillets des pistolets Umarex…)

JV09 : les barillets du commerce : si on adapte les dimensions de tout le montage il n’y a pas de raison qu’on ne puisse pas les utiliser, le point de l’indexation mis de côté. Mais l’expérience m’a souvent montré qu’il est souvent plus délicat d’adapter un montage de détail à un objet existant que de concevoir l’ensemble de façon cohérente.

Beau boulot! Mais dommage qu’on ne puisse plus utiliser la visée ouverte, le chargeur linéaire va peut-être pouvoir le permettre justement ?

Ðoc Jidé : je crois que oui !!!!!

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour commenter.